Le reste des infos de la journée autour des Girondins (Baup, Lardez, U17, Malcom, Barbet…)

Vous avez pu suivre toutes les informations et réactions concernant les Girondins de Bordeaux aujourd’hui, mais il y a eu plusieurs petites informations que nous n’avons pas pu traiter. Nous allons vous faire un récapitulatif de cette actualité « autour des Girondins ».

Pour Evect, Elie Baup, avant la rencontre entre Saint-Etienne et les Girondins de Bordeaux, donna son ressenti sur le club qui l’avait le plus marqué. « Pour moi il faut qu’il y ait un bon match. C’est difficile de choisir, les deux clubs ont énormément comptés dans ma vie professionnelle. Affectivement, de coeur, je suis plutôt stéphanois. Ma fille est née à Saint-Étienne mon épouse est de Saint-Étienne donc on a un petit côté nostalgique et on suit de très près ce qu’il se passe à Saint-Étienne ». 

Auprès de Sud Ouest, la capitaine de l’équipe féminine des Girondins de Bordeaux, Andréa Lardez, s’est exprimé sur la victoire de son équipe face au Havre, pour le compte de la première journée de D1 Arkema (4-2). « Nous sommes dans la continuité de notre bonne préparation. Nous prenons certes le premier but, mais on va en prendre cette saison, donc ça ne nous a pas perturbées. Nous avons pris en confiance au fil de la rencontre. Physiquement, nous sommes montées en puissance pour nous libérer au fil des minutes. »

Nos jeunes Girondins disputaient la troisième journée de championnat National U17 et se sont inclinés 2-3 à la maison face au Canet-Roussillon. Ils pointent désormais à la 7ème place après 1 victoire, 1 nul et 1 défaite.

Le Zenit Saint-Pétersbourg affrontait cet après-midi le FK Orenbourg dans le cadre d’un match de championnat. Malcom, l’ancien bordelais, a inscrit un doublé. Voici l’un de ses buts ci-dessous.

Yoann Barbet, en avant match sur beIN Sports, est revenu sur ses larmes au soir de son officialisation aux Girondins de Bordeaux. « J’ai un peu pleuré parce que j’ai eu mes parents et mes grands-parents au téléphone, et mes grands-parents étaient un peu émus… Comme je suis quelqu’un de sensible, forcément, j’ai eu quelques larmes. Mais c’était un tout, c’était un soulagement. Ça y est, j’étais enfin un joueur officiel des Girondins de Bordeaux, et ça a été un été assez compliqué. Mais oui, c’était un aboutissement, donc un gros ouf de soulagement. C’était un peu de tout ».