Julien Bée (Les Débriefeurs ForEver) : « Je trouve qu’on a joué à 10, pour moi Fransérgio n’a pas été à la hauteur d’un joueur de Ligue 2 »

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée s’est exprimé suite à la défaite des Girondins de Bordeaux sur la pelouse de Geoffroy Guichard contre l’AS Saint-Etienne (2-0). Il a évoqué le milieu de terrain bordelais qui n’a pas tenu son rang.

 

« C’est vrai que Tom Lacoux a été au-dessus des autres (au milieu) mais on a été moins bien au milieu de terrain. Dans les transitions on a été trop lents encore une fois. Fransérgio a été trop lent au milieu de terrain, dans les passes il en a raté beaucoup aussi. Quand vous avez un joueur qui est censé être un peu un pilier de votre équipe et qu’il rate quasiment toutes ses passes dès qu’il se fait presser et qui n’y est pas donc forcément à chaque fois… Le problème c’est que Fransérgio il est bien gentil mais on ne va pas jouer toutes les semaines, et avec tout le respect pour eux, Quevilly-Rouen ou Rodez. Donc à un moment donné il va falloir qu’il augmente son niveau de jeu. Est-ce qu’il en est capable ? Je commence à vraiment me poser beaucoup la question de savoir si ce joueur est capable de la faire. Je trouve qu’on a joué à 10, pour moi Fransérgio n’a pas été à la hauteur d’un joueur de Ligue 2. Quand je vois qu’Issouf Sissokho n’était pas encore là et qu’on voit le match qu’il nous avait fait lors de sa dernière sortie, je me dis qu’il n’y a pas à tortiller, il faut vraiment qu’Issouf Sissokho soit là, à la place soit de Fransérgio, soit de Danylo Ignatenko parce que finalement, je suis d’accord avec tous ceux qui nous disent qu’il se bat, qu’il est combatif, que ça nous manquait etc… oui ok ! Mais je suis désolé, un milieu de terrain est aussi censé nous sortir les balles proprement et je n’ai pas vu ça ni de la part de Danylo Ignatenko, ni de la part de Fransérgio. On a été clairement défaillants au milieu de terrain, seul Tom Lacoux a un petit peu surnagé dans ce milieu. »

 

Retranscription Girondins4Ever

 

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)