Laurent Brun : « Ils ont la fibre, le scapulaire ancré et chevillé au corps. Je ne vois pas quel impact négatif cela pourrait avoir »

(Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur ARL, Laurent Brun, avant la rencontre, a estimé que les rentrée de Yoann Barbet et Vital N’Simba, même si les Girondins de Bordeaux tournaient bien, étaient tout à fait logiques.

« Il fallait que des garçons comme Jacques Ekomié soufflent, sinon ils allaient exploser en vol, au-delà de toutes leurs qualités… Je ne les sous-estime pas du tout, mais il faut gérer aussi la pression d’être titulaire, la pression médiatique aussi… C’était judicieux de mettre Yoann Barbet et Vital N’Simba, il ne fallait pas bouleverser complétement l’équilibre d’équipe. Oui, c’était un problème de riches, mais tant mieux, parce que depuis quatre ans Bordeaux avait des problèmes de pauvres. C’est très bien comme ça, ce n’est pas le fruit du hasard, et le fait d’incorporer ces joueurs est judicieux. Ils sont là quand même depuis la préparation estivale, ce ne sont pas des joueurs qui sont arrivés il y a une semaine. Et ce sont des joueurs formés au club… Quand je travaillais pour GirondinsTV, ces garçons-là, à l’époque, je les suivais, ils étaient tout jeunes… Je les ai suivis en jeunes, en réserve, ils sont du coin. Ils ont la fibre, le scapulaire ancré et chevillé au corps. Je ne vois pas quel impact négatif cela pourrait avoir ».

Puis le journaliste est revenu sur cette rencontre perdue face à l’AS Saint-Etienne.

« C’était un des points faibles de la défense bordelaise l’année dernière, les équipes avaient ciblé cela, et les coaches adverses aussi… Je trouve que la relation milieux-attaquants n’est pas très bonne. Les transmissions étaient imprécises et techniquement, c’était trop approximatif. Même Tom Lacoux disait à la pause que Bordeaux était désorganisé au milieu et se faisait bouger dans les duels. Après, je n’ai pas trouvé une domination outrancière de Saint-Etienne, mais ils ont été plus réalistes offensivement […] Après, quand tu perds deux joueurs sur blessure musculaire en moins de 20 minutes, ton match n’est pas forcément le même. Surtout quand tu intègres un garçon qui n’a jamais joué comme Clément Michelin, même si son entrée a été convenable. Mais ce n’était pas le scénario rêvé. Je ne sais pas si c’est une coïncidence ou pas, mais quadriceps pour Elis, et adducteur pour Mwanga… Est-ce que c’est le cumul de fatigue, l’accumulation des matches, l’intensité, une mauvaise préparation dans la semaine, un mauvais échauffement avant le match ? Je ne sais pas, mais ça fait mal. On a vu aussi les joueurs, lors des matches précédents, finir avec beaucoup de crampes… Mais ils sont tellement généreux dans l’effort aussi, que ça peut se comprendre. Mais là, c’est quand même très tôt dans le match. Ça m’étonne vraiment. Et forcément, cela a perturbé le collectif. Quant au milieu de terrain, on n’a pas vu beaucoup Fransérgio, Tom Lacoux a fait quelques fautes aussi… Défensivement il y a eu de bonnes interventions même si pas forcément académique. Seulement, Malcom Bokélé a été présent, efficace. Josh Maja a essayé de créer des espaces, Dilane Bakwa a fait des mauvais choix de jeu. Offensivement, les bons choix n’ont pas été fait. Le score n’est pas illogique, mais pas flagrant non plus ».

Retranscription Girondins4Ever

Image