Yon Ecenarro : « Il n’y a rien de mieux que la compétition pour prendre ses marques physiquement, parce qu’il y a les jambes mais il y a aussi le stress et tout ce qui va avec »

(Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux sur le terrain de l’AS Saint-Etienne. Il a évoqué ce possible déficit de vitesse après la sortie de Junior Mwanga sur blessure ainsi que la première de Yoann Barbet.

« Il y a de ça mais il y a aussi de l’axe gauche de la défense. Que ce soit Vital N’Simba ou Yoann Barbet, c’était leur premier match officiel. On a senti qu’au milieu de terrain on a été totalement dépassés. On avait l’impression qu’on prenait directement des vagues dès que l’adversaire remontait le ballon. Automatiquement ils ont été très sollicités et on rappelle qu’un joueur comme Yoann Barbet, son dernier match joué date du 20 Juillet contre Saint-Etienne et ce n’était pas un match officiel mais un match amical. Son dernier match officiel date du 8 Mai donc il n’y a rien de mieux que la compétition pour prendre ses marques physiquement, parce qu’il y a les jambes mais il y a aussi le stress et tout ce qui va avec. Il avait le capitanat et on a senti que lui personnellement, au bout d’un quart d’heure il n’avait pas le deuxième souffle, c’était criant. Si on rajoute les sorties des deux joueurs, la sortie de Junior Mwanga a évidemment tout chamboulé. »

 

Retranscription Girondins4Ever