Vincent Romain : « Il va vraiment falloir qu’il monte son niveau pour garder sa place de titulaire »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Vincent Romain, journaliste pour Sud Ouest, est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux sur la pelouse de l’AS Saint-Etienne. Il a évoqué le cas du milieu de terrain brésilien Fransérgio.

« Son début de saison laissait penser que potentiellement ça allait mieux se passer pour lui, avec un rythme un petit peu plus lent où il aurait plus de temps pour jouer. On l’a vu par exemple à Rodez dès la deuxième journée, il était vraiment à son aise, il pouvait orienter le jeu, il décrochait un petit peu. Peut-être que les adversaires ont compris aussi comment il fallait jouer mais surtout, peut-être que les équipes sont pour la plupart, meilleures que Rodez. Là, Fransérgio on a l’impression que c’est celui de la saison dernière, qui est lent… même quand il a de l’espace devant lui on a envie de lui dire d’accélérer. Il essaye un peu plus de frapper, David Guion le dit lui-même qu’il faut qu’il frappe un peu plus parce qu’apparemment il est plutôt fort sur cet exercice. Mais dans le jeu c’est très peu d’impact dans les duels défensifs, très peu d’impact même sur le plan offensif. Il va vraiment falloir qu’il monte son niveau pour garder sa place de titulaire. »

 

Puis il a expliqué que David Guion n’avait pas beaucoup de solutions et que le début de seconde période était bordelais :

 

« Pour la défense de David Guion il n’a pas beaucoup de solutions sur le banc à part Emeric Depussay qui était le seul milieu de terrain disponible puisqu’Issouf Sissokho était blessé d’après le club. Puis il faut admettre qu’en revenant des vestiaires en deuxième période, les Girondins sont beaucoup mieux. On a l’impression que jusqu’au deuxième but de Saint-Etienne ce sont plutôt les Girondins qui sont dans un temps fort. Ils ont les deux occasions de Dilane Bakwa notamment mais ils avaient remis un peu la marche en avant. On a l’impression que Danylo Ignatenko s’était enfin réveillé, il mettait de l’impact dans ses duels. Même Fransérgio était un peu mieux, Tom Lacoux avait arrêté de courir partout pour colmater toutes les brèches parce qu’il y en avait partout en première période. Finalement, rester dans ce système avec ces joueurs ça a plutôt payé jusqu’à ce qu’il y ait ce 2ème but stéphanois qui a vraiment coupé les ailes bordelaises. »

 

Retranscription Girondins4Ever