Florent Toniutti : « Souffrir face à Krasso et Wadji c’est logique en deuxième division alors que si Yoann Barbet avait repris face à Valenciennes, Rodez ou Quevilly, il aurait traversé le match sans grandes difficultés »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Florent Toniutti, du site Coparena, est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux sur le terrain de l’AS Saint-Etienne. Les bordelais ont encore perdu face à un concurrent à la montée et forcément cela inquiète.

« Cela peut inquiéter, après il y a eu une victoire face à une équipe qui était prétendante à la montée en début de saison et qui est en difficulté, c’est le Paris FC. Je pense qu’on savait que sur les premières semaines de championnat le calendrier était quand même assez clément. On a quand même eu la bonne idée de faire ce très bon démarrage en battant des équipes qui vont sans doute se battre pour le maintien ou qui vont être en deuxième moitié de tableau. On savait qu’en Septembre on allait attaquer une pente un peu plus compliquée avec Saint-Etienne, Dijon… Il y a Metz qui va arriver aussi après la trêve. Aujourd’hui c’est la phase de test pour cette équipe de jeunes qui doit en plus intégrer des recrues. »

Puis il a fait la distinction entre le match face à Guingamp et celui à Saint-Etienne :

« Guingamp arrive dans un état d’esprit où ils se disent que vue la dynamique de Bordeaux, ramener un point c’est tant mieux mais à partir du moment où à la 8ème minute ils se retrouvent devant au score, ils n’ont pas produit grand-chose derrière et ils ont laissé Bordeaux un petit peu se casser les dents. Saint-Etienne, il y a vraiment eu des séquences de domination mais pour le coup, le classement de Saint-Etienne et le début de saison totalement raté ne doivent pas masquer le fait qu’au milieu ils étaient bien meilleur que Bordeaux. Devant, la paire Ibrahima Wadji et Jean-Philippe Krasso a fait du mal à la charnière bordelaise et va faire du mal à beaucoup de défenses de Ligue 2. Souffrir face à Krasso et Wadji c’est logique en deuxième division alors que si Yoann Barbet avait repris face à Valenciennes, Rodez ou Quevilly, il aurait traversé le match sans grandes difficultés je pense. C’était vraiment un test parce que ces deux-là pourraient embêter pas mal de défenses de Ligue 1 aussi. »

Retranscription Girondins4Ever