Gustavo Poyet : « Pour ma part, j’ai pu profiter un peu de lui et cela fait toujours plaisir »

(Photo by Manuel Reino Berengui/DeFodi Images) – Photo by Icon sport

Comme il le fit déjà ces dernières semaines, Gustavo Poyet s’exprima dans BD sur Aurélien Tchouaméni, qu’il lança réellement dans le monde professionnel aux Girondins de Bordeaux.

« Pourquoi j’ai choisi Tchouaméni ? Quand je suis arrivé en janvier 2018, j’ai commencé à regarder beaucoup de matches avec l’équipe réserve. Aurélien était déjà surveillé par tout le club. Je voulais simplement lui donner l’occasion de montrer qu’il était prêt. Les joueurs de son niveau sont généralement prêts, plus ou moins, à cet âge. Il m’a rapidement montré tout ce qu’il avait à me montrer et il a été très facile de lui donner ses débuts en pro. Je ne veux pas me déresponsabiliser mais avec ces conditions… il a un physique privilégié, c’est un garçon très intelligent, il s’applique beaucoup, il connaît son rôle et veut toujours apprendre. Je voulais le transformer en 8 plutôt qu’en 6. Il était plutôt un 6 comme vous le voyez maintenant à Madrid, mais la bonne chose est qu’il a les caractéristiques pour jouer dans de nombreux domaines. C’était un hasard du calendrier : j’aurais pu arriver et Aurélien aurait pu faire ses débuts… […] Je le répète… il est très intelligent et a un physique privilégié, il prend bien soin de lui. Il a tout pour réussir. Je pense qu’il va s’améliorer. Jouer au Real Madrid vous fait progresser. Pour ma part, j’ai pu profiter un peu de lui et cela fait toujours plaisir ».

Puis l’actuel sélectionneur de la Grèce fut invité à dire ce qui l’a le plus surpris dans sa progression.

« Je pense que la performance à ce niveau est plus importante que tout. Il a une grande facilité à voler la balle. C’est incroyable la puissance qu’il a dans ses jambes, dans la façon dont il peut se surpasser pour la regagner. Il a eu un parcours : les Girondins, Monaco, l’équipe nationale… et le Real. Je le vois devenir un joueur sur lequel Madrid peut compter pour les 10 prochaines années, sans aucun problème. Une base pour que le reste de l’équipe puisse jouer en toute sérénité ».