David Guion : « Il y a quelques journalistes après le match qui m’ont parlé d’un coup de fatigue, d’un manque d’impact. J’étais un peu surpris d’entendre ça »

En conférence de presse ce matin, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, David Guion, a insisté sur le fait que lors de la rencontre face à l’AS Saint-Etienne, les joueurs bordelais n’étaient en aucun cas fatigués. Il s’agit bien, pour lui, et quelques jours plus tard, d’un manque de réalisme qui a fait basculer la rencontre.

« Je sais qu’il y a quelques journalistes après le match qui m’ont parlé d’un coup de fatigue, d’un manque d’impact. J’étais un peu surpris d’entendre ça. En effet, j’ai regardé le match à nouveau, j’ai regardé les données. On a couru plus que Saint-Étienne, on a eu plus de haute intensité, on a fait plus de sprints que Saint-Etienne… Non, j’ai gardé la même opinion que ce que je vous avais dit à la fin du match. Ce n’est pas là-dessus qu’on a perdu le match. Encore une fois, on fait un très bon début de match, et on doit punir notre adversaire à ce moment-là, tout simplement. L’efficacité qu’on a eue contre le Paris FC au début du match, on ne l’a pas eue cette fois-ci, alors qu’on a eu des situations. Je l’ai fait voir aux joueurs, et ils étaient tout à fait d’accord avec moi. L’efficacité qu’on n’a pas eue en début de seconde mi-temps, où on est plus proche du 1-1, car les Verts n’avaient pas encore frappé au but… Ça a été plutôt à mon sens un manque d’agressivité, du caractère pour tout de suite s’imposer et prendre tout de suite les choses en main, du caractère pour revenir au score… C’est plus ça qui nous a manqués, dans l’efficacité, plutôt qu’un problème physique ou d’impact ».

Retranscription Girondins4Ever