Yon Ecenarro : « L’argument des courses à haute intensité ça me ‘daille’ un peu car on joue au football, on ne fait pas de l’athlé »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, s’est exprimé concernant le milieu de terrain brésilien Fransérgio qui a été vanté par David Guion en conférence de presse d’avant-match, notamment sur les courses à haute intensité qu’il effectue durant les matchs de Ligue 2.

« Si je suis taquin, je vais dire que si tous les entraîneurs nous l’enviaient, il nous aurait quitté au mercato. Je rajouterai que David Guion se fait peut-être avoir par les entraîneurs. Ils lui disent ça avant le match histoire qu’il le titularise (ironique). Plus sérieusement, il a des qualités que je lui reconnais, notamment dans la façon de se projeter vers l’avant, de proposer souvent des solutions aux attaquants. Mais l’argument des courses à haute intensité ça me ‘daille’ un peu car on joue au football, on ne fait pas de l’athlé. Au bout d’un moment je préfère avoir un joueur qui court peut-être moins à haute intensité mais qui dans l’intelligence de jeu va être là où le ballon tombe. Des gens comme Laurent Blanc ne courraient pas des masses et si on ne retenait que les courses à haute intensité, il ne serait pas en Equipe de France. »

 

Est-ce que le milieu brésilien doit être titulaire face à Dijon ?

« Sur ce coup-là je ne le mettrai pas, je mettrai Issouf Sissokho. Le seul petit bémol que j’ai par rapport à Issouf Sissokho c’est que j’aimerais vraiment savoir ce qu’il a, c’est un peu nébuleux. Si c’est le faire joueur pour qu’il se reblesse quinze jours, je préfère le laisser au repos mais on a vraiment besoin d’Issouf Sissokho au milieu de terrain. »

 

Retranscription Girondins4Ever