Alain Fournier (Président Stade Bordelais) : « Pour moi il ne serait plus à Bordeaux s’il était vraiment extraordinaire »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Alain Fournier, Président du club du Stade Bordelais (National 2), s’est exprimé concernant le milieu de terrain brésilien Fransérgio qui a été vanté par David Guion en conférence de presse d’avant-match, notamment sur les courses à haute intensité qu’il effectue durant les matchs de Ligue 2.

« Pour moi il ne serait plus à Bordeaux s’il était vraiment extraordinaire parce qu’il aurait une valeur marchande. Je pense qu’ils avaient besoin de vendre des joueurs et si vraiment il y avait eu des propositions intéressantes, il ne serait plus là. Fransérgio on peut en parler mais j’ai surtout envie de parler de tous ces jeunes qui ont apporté depuis le début de la saison. »

 

Est-ce que le milieu brésilien doit être titulaire face à Dijon ?

« Oui mais à condition qu’il apporte plus. Ce n’est pas le nombre de kilomètres qui comptent, c’est ce qu’il va proposer et où il va être décisif, par les passes, par les tirs. Il ne l’a pas été jusqu’à présent. »

Il a ensuite évoqué la nouvelle recrue, Zuriko Davitashvili :

« Le hasard a fait que le Stade Bordelais a joué en amical contre les Girondins de Bordeaux, au Haillan, il y a quelques jours. Il jouait puisque tous les joueurs ont participé, il y en avait 22 qui ont joué une mi-temps ou un peu plus. Il a joué ce jour-là, très, très bon joueur, je ne peux pas dire l’inverse. Après, qu’il soit compatible avec la tactique du coach et avec les autres, ça je ne peux pas le dire mais techniquement et dans l’envie c’est super. Je crois qu’il a joué 50 minutes et il a été très fort et surtout beaucoup de peps. »

Screen Florian Sabathier

Retranscription Girondins4Ever