Préparation, directeur sportif, nombreux départs… Patrice Lair fait le point sur sa complexe pré-saison avec les féminines des Girondins

Pour la FFF, Patrice Lair, très discret médiatiquement depuis le début de la saison, a fait le point, avec calme, sur la situation de la section féminine des Girondins de Bordeaux. Incertaine à l’image du club cet été au niveau de son existence, elle est finalement repartie dans des conditions dantesques. Le coach bordelais a fait le point sur les circonstances de la préparation notamment…

« L’été a été compliqué avec la situation que l’on connaît. On ne savait pas trop si le club allait continuer ou non. J’avais un directeur sportif qui avait pris les choses en main depuis novembre. Il avait pour rôle de gérer les départs, les arrivées et de préparer la saison. À mon retour de vacances, j’ai appris qu’il avait été arrêté avant de démissionner. J’ai été confronté à une situation complexe avec beaucoup de départs, très peu d’arrivées, pas de stage de préparation ni de matches amicaux programmés. Il a fallu faire au plus vite et remettre ça en route. On s’est accroché comme on a pu. »

Patrice Lair ne s’en cache pas : la saison sera extrêmement difficile avec peu de recrutement, et le départ de 14 joueuses.

« Au final, on a enregistré 14 départs, ça commence à faire beaucoup, et très peu d’arrivées : Justine Lerond, une bonne gardienne qui sera en concurrence avec Mylène Chavas, Hilary Diaz, une jeune joueuse en provenance du FC Nantes qui n’a jamais évolué en D1 et vient de réintégrer le groupe après une blessure, ainsi qu’Océane Daniel pour apporter un peu de force athlétique derrière. C’est juste mais j’ai pu intégrer pas mal de jeunes joueuses restées fidèles au club. On a réussi à essayer de réformer un groupe. Ca a été dur samedi dernier contre Le Havre (4-2), on a eu un peu de réussite. Tant mieux car cela nous permet de prendre 3 points mais ça va être très dur cette saison. »