Patrice Lair : « S’il n’y avait pas eu la réaction des joueuses au moment où on voulait me mettre sur la touche la saison dernière, je ne serais pas reparti »

Photo Régis HAZENFUS – Photographe

Pour la FFF, Patrice Lair a été invité à donner ce qui serait la saison idéale, cette année, pour la section féminine des Girondins de Bordeaux. L’entraineur bordelais semble parfaitement investi dans le projet de formation du club.

« Ce serait d’avoir – comme en ce moment – un maximum de joueuses qui vont en sélection de jeunes U18 ou U17. Puisqu’elles jouent en D1 Arkema, on les observe. Mon souhait, c’est de les faire progresser, qu’elles deviennent internationales et qu’on retrouve de l’ambition lors des prochaines saisons grâce à ce qu’on aura réalisé durant celle-ci. Avec un peu de chance, faire un parcours intéressant en Coupe de France pour avoir de l’adrénaline dans une compétition. Ça va être compliqué sur le terrain mais au niveau de l’investissement et de l’ambiance, c’est top. S’il n’y avait pas eu la réaction des joueuses au moment où on voulait me mettre sur la touche la saison dernière, je ne serais pas reparti mais là, je me devais d’être avec elles. On passera par des moments difficiles mais notre solidarité nous permettra de prendre des points et de progresser. L’état d’esprit est essentiel. C’est ce qu’on a bien réussi le week-end dernier. Il faut s’accrocher, ne pas pleurer et essayer de continuer. »