Ricardo Faty : « Fernando Menegazzo, lui, c’était de la méchanceté »

Dans Ouest-France, Ricardo Faty,​ a confirmé qu’il raccrochait les crampons du monde professionnel après dix-huit années. L’occasion pour lui d’évoquer certains joueurs croisés lors de sa longue carrière.

A commencer par le joueur le plus fort qu’il a côtoyé.

« En termes de talent, Hatem Ben Arfa. Je l’ai fréquenté à Clairefontaine et en équipe de France espoirs. Il avait une technique hors du commun. Une aisance technique innée. Francesco Totti était très fort, mais je choisis Hatem Ben Arfa ».

Puis il fit par de l’adversaire le plus fort qu’il a rencontré sur les terrains.

« Yoann Gourcuff. À l’époque où j’étais à Nantes, il est sommet de son art à Bordeaux. Il était tellement fort et costaud sur ses appuis. C’était un combo technique et physique incroyable. C’était Zidane. Il marchait sur l’eau. J’ai galéré avec lui sur le terrain ».

Et, petite révélation surprenante, il répondit que son adversaire le plus méchant fut l’ancien bordelais Fernando Menegazzo, lui qui est justement connu pour son extrême gentillesse.

« L’adversaire le plus méchant ? Fernando (Menegazzo) de Bordeaux. Pourtant, je suis agressif et dur sur l’homme sur un terrain, mais, lui, c’était de la méchanceté. Il donnait des coups par-derrière. Je me souviens d’un match amical à Royan contre Bordeaux avec le FCN. Ce jour-là, c’était parti en claques avec lui ».