Jules Koundé : « Depuis qu’on a quitté Bordeaux, on ne s’est jamais affrontés »

Dans L’Equipe, l’ancien défenseur central des Girondins de Bordeaux, Jules Koundé, a confirmé qu’il pensait à la Coupe du Monde, à maintenant deux mois de la compétition. L’ex-bordelais confirme qu’il ne parle déjà à ses coéquipiers.

« On ne peut pas s’empêcher d’en parler, que ce soit avec les coéquipiers en club ou avec Aurélien car ça génère beaucoup d’excitation. Même s’il y a encore du travail pour figurer dans cette liste et y participer. J’ai rêvé de jouer l’Euro, je rêve de jouer toutes les compétitions avec l’équipe de France, mais c’est vrai que la Coupe du monde a une saveur particulière. Surtout que pour moi, 1998 reste très marqué ».

Cela s’annonce être une saison riche car en plus de la Coupe du Monde, il y aura le championnat et la Coupe d’Europe. Jules souhaite « tout gagner ».

« Avec le Barça, je pense qu’on a l’ambition de remporter toutes les compétitions auxquelles on participe. On a encore une marge de progression. Avec les Bleus, c’est la même chose, on a un super groupe. J’ai l’ambition d’y arriver. Après, on sait à quel point c’est difficile. Qu’Aurélien pense la même chose avec le Real Madrid ? (Il s’esclaffe.) Ah j’avoue que je ne me préoccupe pas de lui. La Coupe du monde, si on a la chance d’être convoqués tous les deux, on va tout faire pour la gagner. La Ligue des champions, en revanche, c’est chacun son destin (il rigole). Depuis qu’on a quitté Bordeaux, on ne s’est jamais affrontés. Mais il n’y aura pas de pitié. De toute façon, même quand on joue aux cartes ou à n’importe quoi, il n’y a pas de pitié, alors sur le terrain encore moins ».