Jimmy Nirlo (Villefranche) : « Quoi que l’on dise, ça restait les Girondins de Bordeaux, ce n’était pas Sète ni Villefranche… »

Screen Florian Sabathier

Cet été, il y eut ces joutes par voie de presse entre les Girondins de Bordeaux et Villefranche-Beaujolais, pour une place en Ligue 2. Pour Le Patriote, le milieu défensif du FCVB, Jimmy Nirlo, est revenu sur le début de saison de son équipe, dont le président se plaignait de ne pas avoir de visibilité quant à la division dans laquelle son club jouerait. Comment le groupe a t-il vécu cette incertitude, ou non, d’être repêché en Ligue 2, malgré les barrages perdus à QRM ?

« Ce serait mentir que de dire qu’à l’intérieur du groupe, certains n’avaient pas d’espoir d’une montée en Ligue 2 par ce biais-là. On savait que ça pouvait arriver. Personnellement, je préférais me dire qu’on était en National et qui si demain cela arrivait, on aurait eu une bonne surprise. Quoi que l’on dise, ça restait les Girondins de Bordeaux, ce n’était pas Sète ni Villefranche… On sait que c’est un club avec une grande histoire dans le foot français. Voilà pourquoi je n’avais pas misé sur notre repêchage. Et au final c’est ce qui est arrivé. Mais c’est sûr que cela a surement gêné notre mercato. Maintenant, il ne faut pas se chercher d’excuses, le championnat est lancé et nous avons un bon groupe, sincèrement. De bons éléments nous ont rejoints et c’est à nous de faire plus pour inverser la tendance. On se doit de faire mieux ».

Actuellement, Villefranche est 14ème de National avec 6 points en 6 journées. Nous leur souhaitons une bonne continuation dans cette saison.

https://twitter.com/Girondins4ever/status/1552541847779770369?s=20&t=Ip4aVB81XdPXmDp3pg5cBw