Le message vocal troublant laissé par le pilote d’Emiliano Sala, à l’un de ses amis avant de quitter Nantes

Trois ans et demi après sa disparition (Janvier 2019), nous avons toujours en mémoire Emiliano Sala, disparu tragiquement dans un crash d’avion, alors qu’il allait rejoindre son nouveau club de Cardiff City.

Comme expliqué par le passé, Emiliano Sala était inconscient au moment de l’impact de l’appareil en mer, rapportait alors RMC. Cette information avait été rendue publique par le rapport du docteur Basil Purdue, spécialiste pathologiste dans les analyses toxicologiques, indiquant un empoisonnement au monoxyde de carbone. En effet, des doses anormalement élevées auraient contribué à une perte de connaissance du joueur, le rapport parlant même d’un état « profondément inconscient », au moment de l’impact (niveau de saturation du sang en monoxyde de carbone élevé à 58%, pouvant être caractérisé comme un « empoisonnement grave »). Cependant, la disparition de l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux et du FC Nantes entre autres, est bien due aux multiples chocs à la tête et à la poitrine.

Aujourd’hui, c’est la BBC, repris par RMC Sport, qui a diffusé dans un podcast, un message vocal que David Ibbotson, pilote de l’avion, avait laissé à un de ses amis avant de redécoller de Nantes. Il parlait notamment de la dangerosité de l’appareil…

« Je suis allé chercher un footballeur à Cardiff (…) Ils m’ont confié la tâche de le récupérer dans un (avion) dangereux. D’habitude, j’ai mon gilet de sauvetage entre les sièges, mais demain, je le porterai, c’est sûr. J’étais en train de voler et puis ‘boum’. Je me suis dit : ‘Qu’est-ce qui ne va pas ?’ Alors j’ai vérifié mes paramètres, tout était bon et il volait toujours, mais ça a attiré mon attention. Cet avion doit retourner au hangar »

Rappelons que dans cette affaire, David Henderson a été condamné à 18 mois de prison en novembre dernier, l’homme d’affaires étant celui qui avait organisé le vol pour rapatrier Emiliano Sala outre-Manche. Alors que c’était lui qui devait piloter l’avion, il avait finalement chargé David Ibbotson de s’en occuper, alors qu’il ne présentait pas de licence valide et n’avait pas les compétences pour assurer un vol de nuit. On n’a jamais retrouvé son corps.

Evidemment, trois ans et demi plus tard, déjà, toutes nos pensées vont vers sa famille et naturellement vers Emi.