Camel Meriem : « C’est triste. Ça aurait été une catastrophe pour la survie du club au haut niveau de les voir plus bas que la Ligue 2 »

Photo Icon Sport

Camel Meriem, l’ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, est revenu sur son passage en Gironde, et sur le fait que le FCGB aurait pu disparaitre cet été.

« Je ne sais pas… J’ai joué à Bordeaux pendant trois années, et j’ai découvert un grand club, mythique par rapport à son passé, à ses installations aussi. C’est vraiment un club doté d’infrastructures de très haut niveau. Les supporters répondent présents, ils sont exigeants, il y a du monde au stade. Ils connaissent le football, donc bien sûr, ils sont exigeants par rapport à la qualité de jeu, mais aussi des résultats. C’est vrai que c’est triste de voir ce qui est arrivé au club aujourd’hui […] Ça aurait été une catastrophe pour la survie du club au haut niveau de les voir plus bas que la Ligue 2. Donc le fait d’avoir été maintenant en Ligue 2, c’est un moindre mal. Il faut espérer qu’ils reviennent au plus haut niveau, le plus vite possible ».

Puis il se souvient de son départ du club au scapulaire pour signer à Monaco.

« C’est vrai que c’est Didier Deschamps qui m’appelle, c’est ce qui a un peu fait pencher la balance entre Séville et Monaco. J’avais fait une belle saison avec Bordeaux, et je voulais découvrir autre chose. J’étais bien parti pour signer à Séville, et le fait que Didier Deschamps insiste pour me faire venir, ça a été quelque chose qui a fait basculer le choix du côté de Monaco ».