Yon Ecenarro : « Franchement, je ne serai pas dépité, et au quatrième sous-sol, si jamais on ne montait pas cette année si on garde cet état d’esprit et cette volonté »

Sur France Bleu Gironde et 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, a répondu à la question de savoir s’il était optimiste pour la montée en Ligue 1 des Girondins de Bordeaux en fin de saison.

« Un retour en Ligue 1 ? Je pense aussi que ce sera très difficile. Il y a au moins quatre ou cinq équipes qui sont raisonnablement, et qui ont potentiellement la possibilité de monter. Oui, cela se jouera à des détails. J’attends surtout de voir comment ça va évoluer, comment physiquement on va tenir le coup. On a vu, comme par hasard, qu’on a commencé à avoir des blessés quand on a eu des semaines à trois matches : c’est normal, on n’est pas habitués à enchainer autant de matches en si peu de temps. Et là, on commence à avoir des petits pépins musculaires… Cette trêve va peut-être faire du bien, mais on a quand même des gars qui, pendant la trêve internationale, vont jouer les matches internationaux. Mais c’est vrai que je savoure… Quand on voit la saison de laquelle on sort, et quand on voit celle-ci… Franchement, je ne serai pas dépité, et au quatrième sous-sol, si jamais on ne montait pas cette année si on garde cet état d’esprit et cette volonté. Je pense qu’on va se bagarrer jusqu’à la fin pour le haut de tableau, mais il y a tellement de tenants et d’aboutissants… Ce sera plus simple de faire un point quand on aura passé la moitié de championnat, cet hiver en gros… Là, on pourra un peu plus nous placer sur l’échiquier de la Ligue 2 ».

Vraiment, aucune déception s’il n’y a pas la montée à la fin de la saison ?

« Si évidemment, mais… Il vaut mieux stabiliser le club quitte à faire une saison de plus, que de monter, de vendre tout le monde… Je préfère qu’on stabilise, qu’on continue sur ce qui est mis en place depuis le début de saison. Et donc, avec cet effectif-là, qu’on a à l’heure actuelle, ce serait un exploit si on monte ».

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Vincent Poyer/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport