Frédéric Laharie : « Bordeaux n’a pas de marge de manœuvre très importante face à ce ventre mou »

Sur TV7, le journaliste Sud Ouest Frédéric Laharie, a fait le bilan du premier quart de championnat de Ligue 2 des Girondins de Bordeaux. Il faudra deux points de moyenne par match pour monter à l’issue de la saison.

« C’est nécessaire, voire indispensable. C’est David Guion qui avait calculé qu’avec deux points de moyenne par match, on finissait dans les trois premiers. Il y a deux équipes qui montent, donc on n’est pas très loin. C’est le rythme d’une équipe qui joue le haut de tableau, c’est deux points par match. Là, ils sont à 17 points en 9 matches, donc il leur marque un petit point. Ce n’est pas très grave, mais il faut garder ce rythme ».

Les bordelais auront cependant désormais un calendrier plus favorable.

« Les Girondins sortent d’une série un peu plus ardue, avec Dijon, le Paris FC, Saint-Etienne, des équipes candidates à la montée. Là, ce sera un peu plus abordable entre guillemets, mais les saisons se construisent souvent contre ces équipes-là. C’est parfois à ce moment-là que les différences se font à l’arrivée. Un manque de concentration, quelques points perdus face à des équipes qui jouent le maintien, et à l’arrivée ça peut faire la différence. Il faut de la concentration pour toujours garder la même dynamique […] Ce sont des équipes qui ne sont pas très loin, et on voit que la lutte pour la montée, il y a cinq ou six équipes en trois-quatre points. Chaque match va compter et Bordeaux ne peut pas se permettre de prendre ces équipes de haut, car c’est un niveau assez homogène. Bordeaux n’a pas de marge de manœuvre très importante face à ce ventre mou ».

Retranscription Girondins4Ever