Patrice Ferri : « Les lavallois ont de quoi être en colère après le match »

Sur beIN Sports, Patrice Ferri, journaliste et commentateur, est revenu sur la rencontre entre le Stade Lavallois et les Girondins de Bordeaux (1-2).

« Josh Maja a profité d’un manque de vigilance de Laval. Il a contourné tout le bloc défensif sur un coup de pied arrêté, pour finir démarqué et claquer ce ballon. Il y avait aussi beaucoup trop de libertés laissées aux bordelais au milieu de terrain. Les joueurs étaient encore au vestiaire parce que Josh Maja arrive de très loin… […] Les lavallois ont fait une bonne seconde période, ils ont bien mieux résisté. Ils ont même provoqué des réactions, et ils ont de quoi être en colère après le match. A vitesse réelle, on voyait que le joueur de Laval était accroché, et au ralenti c’est incontestable. Durbant est devant, donc il peut jouer ce ballon… Au départ de l’action, déjà, il n’est pas hors-jeu, et ensuite, les bras… Il est tenu. Au minimum c’est coup franc sur la ligne parce qu’il n’est peut-être pas encore dans la surface quand il est tenu, mais Clément Michelin le touche… Durbant est en avance, il est devant, Clément Michelin est derrière, on le voit très bien… […] Même le but refusé à Durbant, je ne suis pas convaincu qu’il soit en position de hors-jeu… Clément Michelin couvre, et le but de Laval n’est pas hors-jeu. C’est le départ qu’il faut juger, pas l’arrivée… ».

Retranscription Girondins4Ever

Image

Image