Alain Giresse : « J’ai signé mon contrat et je m’en rappelle à l’époque du montant du salaire (rires), qui fait sourire, c’était 2 400 francs »

Photo Icon Sport

Sur France Bleu Gironde, Alain Giresse, ancien joueur des Girondins de Bordeaux, était invité en même temps que Jean Gallice, autre ancien joueur du club, et s’est exprimé sur la famille Gallice, très connue dans l’histoire du club.

 

« Ah oui, oui, évidemment ! Avec le papa René Gallice qui était avec l’équipe qui avait été Championne de France la première fois en 1950. Et pour moi c’était surtout ce magasin de sport ‘Gallice et Swiatek‘ qui faisait office de référence pour aller chercher les chaussures de football. La famille Gallice ça fait partie de l’histoire des Girondins. […] Il a été aussi directeur sportif aux Girondins et c’est avec lui que j’ai signé mon premier contrat professionnel. C’est lui qui a discuté principalement avec mon père mais moi j’ai signé mon contrat et je m’en rappelle à l’époque du montant du salaire (rires), qui fait sourire, c’était 2 400 francs. Transformez ça en euros vous verrez combien ça fait. »

Il a également évoqué le naming du stade, lui qui a le stade de Langoiran qui porte son nom.

« Oui, je ne réclame rien (rire). La seule chose qui me dérange dans les naming c’est que tous les 3-4-5 ans, les stades peuvent changer de nom. Pour inscrire un stade avec une histoire, il faut que le stade conserve un nom. Si tu t’appelais le Stade René Gallice voilà… Ou comme on dit le stade Santiago Bernabeu… des stades qui restent et qui n’ont pas tous ces affichages commerciaux, c’est un petit peu regrettable. »

Retranscription Girondins4Ever