Jean Gallice : « Que ce soit l’un ou l’autre je n’aurais pas été embarrassé, reste que malheureusement avec ces namings, tout ça ne ressemble à rien »

Sur France Bleu Gironde, Jean Gallice, ancien joueur des Girondins de Bordeaux, fils de René Gallice et frère d’André Gallice, s’est exprimé par rapport au nom du stade revendiqué par le groupe de supporters des Ultramarines. A l’époque, un sondage avait été réalisé et c’est le nom de René Gallice qui l’avait emporté, même si le naming fera qu’officiellement ce soit le Matmut Atlantique.

« C’est-à-dire que ça valorise un petit peu déjà les gens qui se sont engagés pendant la guerre. Mon père a rejoint la première division française libre jusqu’après l’Armistice et comme il était soldat, il a fait son devoir jusqu’au bout. Il a été blessé à la jambe en plus, en 1940 ou 1941. Les supporters ont voulu marquer quelque part, tout ce qui étaient valeurs morales et humaines en donnant le nom du stade à mon père. De toute façon Alain Giresse (également invité dans l’émission) a les mêmes vertus donc que ce soit mon père ou Alain Giresse, je trouve que c’était deux fois justifiées. Mais Alain n’a pas fait la guerre autant que je sache, je sais qu’il était juste derrière les chars (rires). Que ce soit l’un ou l’autre je n’aurais pas été embarrassé, reste que malheureusement avec ces namings, tout ça ne ressemble à rien. On voit que le football s’inscrit dans le monde complètement néo-libérale, où ce qui compte c’est l’argent, le pognon, le profit. On voit où ça a mené notre club pour ses 140 ans. J’espère que la 141ème année sera plus fleurissante au niveau des résultats et même au niveau moralité. »

Retranscription Girondins4Ever