François Rabiller : « La décision de l’arbitre est lourde de conséquences, car les images sont quand même assez explicites »

Sur beIN SportsFrançois Rabiller, journaliste et commentateur, est revenu sur la rencontre entre le Stade Lavallois et les Girondins de Bordeaux (1-2).

« Globalement, sur la première période, les Girondins de Bordeaux ont eu la maitrise, mais on voyait des joueurs lavallois capables de se présenter rapidement devant le but de Gaëtan Poussin. Bordeaux a marqué son cinquième but dans le premier quart d’heure, c’est un record avec Laval justement […] Bordeaux est le nouveau leader de la Ligue 2. Laval est revenu, mais Bordeaux l’emporte grâce à un but d’Alberth Elis. Il y a eu un but refusé pour Laval sur une action litigieuse, et un penalty qui n’a pas été accordé dans les dernières secondes. Là aussi, c’était une action très litigieuse. Les bordelais sont très heureux du résultat, dans tous les sens du terme ».

Puis il revint sur le penalty non sifflé en fin de match, des suites d’une faute de Clément Michelin.

« La décision de l’arbitre est lourde de conséquences, car les images sont quand même assez explicites. Alors, Durbant joue bien le coup, mais il est aussi retenu par le défenseur bordelais Clément Michelin. Entre ce penalty qui aurait pu être sifflé, et ce but qui a été refusé pour hors-jeu… ».

Retranscription Girondins4Ever

Image

Image