Marc (Débriefeur) : « On n’a pas joué contre une mauvaise équipe de Laval et ils nous ont posé de réels problèmes »

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée est revenu avec Marc, sur la victoire des Girondins de Bordeaux sur la pelouse du Stade Lavallois (1-2). Il a donné son avis sur l’attaque bordelaise.

« J’ai trouvé Josh Maja très, très bon et très utile que ce soit dans son jeu en remise… Alors il aurait pu ajuster 1 ou 2 frappes mais je trouve son rendement offensif qualitatif. C’est peut-être le seul joueur qui a permis au bloc de remonter ou de se créer des situations. Aliou Badji je ne l’ai pas trouvé catastrophique mais vraiment pas bon. Pour moi c’est un Casper sur cette rencontre, je ne l’ai pas vu du match, il n’a pas eu d’impact. Il n’a pas joué de situation intéressante. Quand il en a eu quelques-unes il s’est raté donc je ne l’ai vraiment pas trouvé intéressant. Zuriko Davitashvili il a eu du mal à s’exprimer c’est-à-dire que l’équipe en face avait très bien compris qu’il fallait le museler, empêcher les transitions vers lui et Zuriko Davitashvili a eu un petit peu de difficultés à se positionner et à jouer dans le jeu. Après ce sont deux joueurs qui découvrent, il y en a un qui jouait son premier match titulaire et l’autre, son deuxième donc c’était plus complexe et je trouvais que ça manquait de lien d’automatisme Tu as deux joueurs sur les côtés un peu feu follet, qui tournent et qui créent la disponibilité, ce qui devient difficile. Tu ne peux pas mettre deux joueurs sur chaque, ça devient compliqué. Là on n’en avait plus qu’un (Dilane Bakwa était absent), ça aurait été préférable de titulariser Logan Delaurier-Chaubet à la place d’Aliou Badji et je pense qu’on aurait mis plus à mal l’équipe adverse. Encore une fois le problème c’est un petit peu la même chose qu’avec la défense, le débat sur l’attaque n’a d’intérêt que si on arrive à leur amener le ballon. Que ce soit Fransérgio, que ce soit Issouf Sissokho, surtout Sissokho qui était beaucoup plus haut sur cette rencontre en rôle de meneur, on voit que ça n’a pas été suffisant. Beaucoup trop de passes ratées, c’était beaucoup trop brouillon. La fougue et la jeunesse c’est bien mais il ne faut pas que ça en devienne, à l’excès, une problématique. Là j’ai trouvé que c’était très, très brouillon, il y a eu du mal à les trouver. On a quand même autant d’occasions que notre adversaire. Je pense que si on n’a pas les deux occasions litigieuses et qu’on gagne 2-1, on dit que Bordeaux a fait le match au métier, qu’on a joué un vrai match de Ligue 2. On n’a pas joué contre une mauvaise équipe de Laval et ils nous ont posé de réels problèmes. Je n’ai pas trop tremblé sur ce match-là. On ne tremble pas, on fait une cagade on leur donne un but, ça me rappelle le match contre Guingamp où on a perdu 1-0. Après on a failli leur redonner deux buts. »

Retranscription Girondins4Ever.

(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)