Christophe Delmotte : « Sur les images, il n’y a pas de penalty »

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur ARL, Christophe Delmotte, l’entraineur adjoint de Boloni, a réagi à la défaite de son équipe, le FC Metz, sur le terrain des Girondins de Bordeaux samedi (2-0).

« Je pense qu’on réalisait un bon match, on était bien dès le début avec le plan de jeu qui était bien respecté. Et puis jusqu’à ce fait de jeu qui malheureusement nous handicape… Après, on revient bien dans cette seconde mi-temps. Sans doute aussi que Bordeaux nous a plus laissé le ballon, mais on a lutté jusqu’au bout, on n’était pas loin. On a eu pas mal de situations, d’occasions, et il nous manqué le réalisme offensif. Mais c’était mieux sur ce qu’on a pu produire par rapport à nos deux derniers matches. Alors, Pau, on n’a pas été bons et on a gagné, et contre Bordeaux on a été assez performants et on repart avec zéro point… Mais c’est vrai que ce fait de jeu nous beaucoup handicapés sur cette fin de première mi-temps. D’être mené au score de cette façon, c’est assez frustrant. On le vit un peu comme une injustice. Je me permets de dire ça. A l’entrainement, je fais l’arbitrage, et je sais que c’est difficile d’arbitrer. Les arbitres ne sont pas aidés et on l’a encore vu mardi sur le match à Laval. Il n’y a pas VAR, donc c’est très difficile, et un grand respect pour eux. Je n’ai jamais eu aucun carton rouge dans ma carrière, un seul match de suspension en 15 ans de carrière, donc j’ai un vrai respect pour eux, je connais la difficulté de ce métier. Mais c’est difficile à avaler sur ce match-là […] Après, c’est vrai qu’il peut avoir un contact, je ne sais pas. Sur les images, il n’y a pas de penalty. Alors, ça a été jugé, et il faut respecter le choix qui a été fait. Mais c’est une vraie frustration, on prend ça comme une injustice évidemment. On est dans notre match, et on repart de cette mi-temps avec un but encaissé, qui nous fait mal. Derrière, on réagit bien, on rebondit bien. On a montré qu’on avait ces valeurs de courage, de combat, on est bien revenus. Après, Bordeaux a marqué ce second but. Bordeaux fait un bon match, oui. Il a manqué un peu plus de courage, de présence dans cette surface de réparation, d’envie de vouloir marquer. Il y a eu ces opportunités, et il a manqué sans doute cette envie d’être tueurs dans cette surface ».

Retranscription Girondins4Ever

Image

Image

Image