Laurent Blanc : “Comme le temps passe, on vous oublie. Mais je ne suis pas revanchard”

En conférence de presse de présentation à l’Olympique Lyonnais, Laurent Blanc, ex-coach des Girondins de Bordeaux et du PSG, a longtemps évoqué son éloignement des terrains lors des dernières années.

Y a t-il une impatience ?

« Vous savez, les premières années, j’avais besoin de souffler, je l’avais dit et reconnu. C’est là où j’ai eu le plus d’occasions de revenir dans le football, et je ne les ai pas saisies. C’est un choix, il faut l’assumer, je l’assume complètement, totalement. Après, j’étais ouvert à toutes propositions mais comme le temps passe, on vous oublie. Mais l’Olympique Lyonnais ne m’a pas oublié donc je suis très content de répondre positivement à leur sollicitation ».

Est-il étonné ne pas avoir eu de grands clubs ?

« Je vous dis, dans les deux ans qui ont suivi Paris, j’ai des propositions. Je ne vous dit pas vous les dire, mais il y en a eu. Je n’étais pas prêt pour repartir. C’est peut-être un tort, une erreur, mais je l’assume, ça a été mon choix. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas de parler du passé. Je suis dans un grand club français, j’ai la chance de pouvoir exercer mon métier, que j’aime beaucoup, qui n’a pas fondamentalement changé, même six ans après. Je suis très heureux ».

Est-il revanchard ?

« Non… Je n’emploierai pas ce terme-là. Je suis content de revenir sur un banc, qui plus est à l’Olympique Lyonnais, mais ce terme de revanche, là, non… Revanchard de quoi ? Tout ce qui m’est arrivé, je l’ai assumé, parce que je l’ai plus ou moins décidé moi-même aussi. Il n’y a rien de revanchard dans mon raisonnement, dans ma façon d’être, non… Au contraire, c’est plutôt du bonheur d’être sur un terrain, faire notre job, rajouter de l’expérience parce qu’on en a quand même un peu… Je pense que ce groupe en a besoin vraiment beaucoup. On est là pour tout donner, et j’espère qu’ils vont adhérer ».

Retranscription Girondins4Ever