Vincent Romain : « On n’est pas encore sur un Ballon d’Or en puissance. Fransérgio n’a pas fait un grand match contre Metz »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Vincent Romain, journaliste pour Sud Ouest, s’est exprimé suite à la victoire des Girondins de Bordeaux sur leur pelouse face à l’équipe du FC Metz (2-0). Il est revenu sur l’émotion qui a entouré le but de Fransérgio.

« On a l’impression que l’émotion l’a saisi avant même que le ballon n’ait franchi la ligne. Oui évidemment c’est touchant… Quand on voit ses larmes on devine toute la pression d’un seul coup qui se relâche. Plus d’une année de critiques parce qu’on ne l’a pas épargné ni vous, ni nous… Après c’était mérité aussi parce qu’il a été très décevant depuis son arrivée donc évidemment ça fait toujours plaisir de voir un joueur qui exprime ses émotions. Il y en a qui disaient ‘Mais qu’est-ce qui lui prend de pleurer autant pour un but ?’ Moi je trouve ça assez rafraîchissant. »

C’est peut-être son meilleur match de la saison, même si on l’avait vu à Rodez :

« Même à Laval il avait été en progrès avec le ballon. Je trouve qu’il monte en puissance sur ce plan-là. Alors il ne va toujours pas gagner 3 duels sur 4 en défense, il ne prend pas énormément de ballons de la tête. Il a le défaut, mais là il n’y est pas pour grand-chose, c’est que dès qu’il se projette dans la surface adverse on a l’impression que ses coéquipiers ne le voient plus. Il est toujours là mais on ne lui envoi jamais un centre, jamais un ballon en retrait. Je trouve qu’il est en progrès dans les passes vers l’avant, dans les orientations. Les joueurs et l’entraîneur nous disent que dans le jeu sans ballon il est hyper important dans le repositionnement. J’avoue que depuis la tribune de presse j’ai un peu de mal à le voir mais je trouve qu’il y a du mieux après on n’est pas encore sur un ballon d’or en puissance. Fransérgio n’a pas fait un grand match contre Metz, il n’avait pas fait un grand match à Laval non plus. On attend toujours plus de ce joueur, on attend qu’il marque davantage, qu’il fasse davantage de passes décisives aussi, qu’il ait plus d’impact tout court au milieu de terrain. Même son directeur sportif et son entraîneurs le disent aujourd’hui. »

 

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport