Le reste des infos de la journée autour des Girondins (Barbet, Adli, Roche, Piat…)

Vous avez pu suivre toutes les informations et réactions concernant les Girondins de Bordeaux aujourd’hui, mais il y a eu plusieurs petites informations que nous n’avons pas pu traiter. Nous allons vous faire un récapitulatif de cette actualité « autour des Girondins ».

Comme le rapporte Sud Ouest, le capitaine des Girondins de Bordeaux, Yoann Barbet, est devenu le nouveau parrain de l’Union sportive Saint-Denis-de-Pile (USSD). Le défenseur bordelais a notamment donné le coup d’envoi de la rencontre des seniors face à Targon il y a quelques jours.

Selon la presse italienne, deux clubs italiens seraient intéressés par l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, Yacine Adli, en manque de temps de jeu au Milan AC. Il s’agirait de Lecce et de la Sampdoria.

Alain Roche, sur Europe 1, a commenté la signature de Laurent Blanc à l’Olympique Lyonnais jusqu’en 2024. « Ceux qui ont failli, ce sont les joueurs, et ça ne date pas d’aujourd’hui. Cela fait quand même quelques entraineurs qui passent, et on ne peut pas dire que les résultats sont bons. Les responsables, cela peut être sur le recrutement, et les joueurs sont les premiers responsables. Il n’y a pas d’âme dans cette équipe, les joueurs parlent un peu trop par moment et se concentrent un peu moins sur le foot. Des anciens sont revenus, ils ne sont pas au niveau de ce qu’ils devraient être, donc maintenant c’est à eux de montrer l’exemple. Laurent peut amener son expérience, son charisme aussi de par sa stature physique, son palmarès également. Il aura besoin de l’adhésion de tout le monde, mais j’y crois beaucoup en tout cas ».

Sur Europe 1 également, Philippe Piat, président de l’UNFP, s’est exprimé sur les Lofts créés lors des mercatos estivaux. Les Girondins de Bordeaux de sont pas cités mais au vu du communiqué sorti cet été, nul doute que le FCGB était dans sa tête. « Dans le loft, on peut avoir d’un seul coup un Di Maria… N’importe quel joueur peut s’y retrouver […] Il y a un règlement qui prévoir que jusqu’à la fin du mercato, le 1er septembre, les clubs peuvent faire comme ils veulent parce qu’ils sont en période de recrutement, mais à partir du 1er septembre, ils doivent faire en sorte que tous les joueurs qui sont dans le club participent en même temps aux entrainements, avec une particularité ou une exception, c’est que si pour des raisons sportives l’entraineur ne peut pas les convoquer tous en même temps, que de manière exceptionnelle, ils soient reversés pendant une semaine ou 10 jours, dans un groupe numéro 2 qui doit bénéficier de tous les éléments positifs pour les joueurs, et ensuite d’être réintégrés dans l’équipe première mais il se passe que les clubs, compte tenu de leurs effectifs trop pléthoriques, sont obligés de mettre des joueurs dans le groupe numéro 2. Comme ils ne jouent plus, ils veulent s’en séparer, et on les menace de pas mal de choses… […] La vente de joueurs correspond à des choses qui dépassent parfois l’objectif sportif, et ça c’est insupportable. Les joueurs sont considérés comme des actifs. Parfois, on nous parle des droits des uns, et des autres, et parfois on veut les envoyer en Turquie… Mais les joueurs n’ont pas envie d’y aller, donc ils sont menacés de ne plus jouer ».