Loïc Ravenel (CIES) : “Si vous avez une équipe jeune? vous avez un peu moins de chances de gagner qu’avec une équipe un peu plus âgée”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Loïc Ravenel, collaborateur scientifique pour le CIES (Centre International d’Etudes du Sport), s’est exprimée sur une stat des Girondins de Bordeaux. C’est l’une des 10 équipes au monde à donner le plus de temps de jeu aux joueurs de moins de 21 ans. A la question : Est-ce que de faire beaucoup jouer les – 21 ans est signe de victoire ? Il a répondu :

“Très bonne question : ça dépend. On avait fait il y a quelques années, une grande étude sur une dizaine d’années, sur une cinquantaine de championnats européens. La conclusion était que le lien entre le succès et l’âge est quasiment inexistant. On va trouver une petite relation au sens où en général, dans les grandes ligues les joueurs sont un peu plus âgés que dans des ligues de niveaux inférieurs. On pourrait parler de la Finlande, de la Serbie, de la Croatie, etc… qui sont des ligues un petit peu secondaires à l’échelle de l’Europe. A l’inverse, en Angleterre, en Espagne, en France, en Italie on a des joueurs un peu plus vieux mais globalement, ce n’est pas vraiment une caractéristique. Si vous avez une équipe jeune vous avez un peu moins de chances de gagner qu’avec une équipe un peu plus âgée mais vraiment, la relation est très, très faible. […] Cela peut arriver, ça dépend des conditions dans lesquelles on le fait, c’est-à-dire qu’il y a des clubs dans lesquels c’est stratégique, pour aller faire des pouponnières et vendre les joueurs après. C’était le cas un petit peu des clubs qui étaient les premiers au classement, au niveau de l’emploi des jeunes comme Nordsjaelland au Danemark le RB Salzbourg en Autriche par exemple. Ou parfois c’est lié à des conditions où on n’a pas le choix en raison notamment de problèmes financiers et on va faire jouer des jeunes, soit qui sont issus du centre de formation, soit des jeunes qu’on essaye de recruter pour les lancer chez nous, pour des questions économiques. Des fois ça marche et des fois ça ne marche pas.”

Retranscription Girondins4Ever