Julien Bée (Les Débriefeurs) : « J’ai l’impression que maintenant, dès qu’on marque un but on a peur d’aller en chercher un autre »

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée s’est exprimé suite à la victoire des Girondins de Bordeaux sur sa pelouse face au FC Annecy (1-0 Bakwa). Il a notamment évoqué cette frilosité d’aller chercher d’autres buts après avoir ouvert le score.

« Il y a eu les paroles de Yoann Barbet qui disait : c’est vrai que ces derniers temps on se sent mieux en étant plus solides, en étant assez défensifs. J’ai l’impression que maintenant, dès qu’on marque un but on a peur d’aller en chercher un autre. On n’a plus cette folie qu’avaient les jeunes au début. Pourquoi on est allé marquer trois buts au Paris FC, pourquoi on est allé marquer trois buts à Rodez ? Parce que ces jeunes, j’avais l’impression aussi, amenaient un peu plus d’inconscience presque et on y allait, on y allait, on essayait. Je me suis fait un peu reprendre sur les réseaux sociaux quand je disais que cette équipe, depuis que Yoann Barbet et les joueurs un peu plus expérimentés sont arrivés, on a un petit peu trop assis notre jeu sur une base défensive et on m’a dit qu’il ne fallait pas non plus exagérer, ce n’est que la Ligue 2, il ne faut pas leur demander d’aller faire des matchs de haute volée… Ce n’est pas ça que je demande, je demande juste qu’on aille un petit peu plus vers l’avant. C’est bien d’être solide, mais qu’on essaye et qu’on tente d’aller un petit peu plus vers l’avant. »

Il a aussi évoqué cette capacité à pouvoir faire tourner l’équipe, avec cette profondeur de banc.

« Cette équipe des Girondins de Bordeaux on l’a vu, elle a montré aussi qu’il y avait la possibilité, même si les choix ont été mitigés, on peut le dire, d’avoir un banc. Ça c’est important pour montrer aux adversaires qu’attention, David Guion s’est permis du faire du turnover, ça ne veut pas dire n’importe quoi quand même. »

Retranscription Girondins4Ever

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)