Thomas Jacquemier évoque le financier, le stade et le mercato bordelais

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Thomas Jacquemier, Directeur Général des Girondins de Bordeaux, à la question « Où en est à l’instant T le club aujourd’hui, au niveau financier ? Il a répondu :

« Déjà il y a eu un vrai gros travail sur la masse salariale. On était sous contrainte mais on est contents d’avoir réussi finalement à faire partir un certain nombre de joueurs et de pouvoir en faire venir de nouveaux pour renouveler un peu l’effectif et venir appuyer les jeunes qui nous ont tous beaucoup surpris, et agréablement. On espère que cette phase positive continuera avec l’humilité nécessaire et poursuivre cet effort-là. Donc sur le plan financier aujourd’hui on a vraiment respecté notre cahier des charges sur cette partie-là. On a un peu glissé sur la masse salariale évidemment du plan social puisqu’il a été prévu initialement des départs mi-Septembre, donc ça, ça nous a évidemment ralenti cette séquence estivale, mais globalement on est vraiment tout à fait en ligne avec nos objectifs sur ce sujet-là. On a aussi beaucoup d’efforts à faire désormais après avoir traité la dette l’été, après avoir géré cette partie décisive du mercato, qui structure beaucoup forcément, le reste de la saison. Là on est maintenant sur de la restructuration et de la réorganisation, c’est-à-dire qu’on repense un petit peu la structure du club et on l’adapte aux revenus de Ligue 2 qui sont plus modestes en terme de droits télé. On a aussi la bonne surprise de voir notre remplissage se remplir au-delà des 18 000 spectateurs payants par match, ce qui est quand même là-aussi, une vraie bonne surprise pour nous, même si c’était en partie attendu mais c’est toujours agréable de la voir se confirmer. On ne désespère pas de remplir très prochainement notre jauge. Il va y avoir un vrai sujet sur cette jauge-là. Donc sur la partie d’exploitation du club on est plutôt dans les temps qu’on avait prévu sur les ventes même si on a été en difficulté parce que le marché connaissait notre situation, on a réussi quand même à boucler ce que j’appellerais notre budget au point qu’aujourd’hui on n’a pas de besoin de financement additionnel. On aura la trésorerie nécessaire pour vivre cette saison et peut-être qu’on complètera un peu au mercato d’hiver pour pouvoir être un peu plus confortable. »

Retranscription Girondins4Ever

 

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport