Florian Brunet : « Vous savez, si ça a matché avec Gérard Lopez, c’est que ses premiers mots ont été de dire : le plus important dans un club ce sont les joueurs et les supporters »

Florian Brunet, sur Bordeaux Sport, a parlé de la place des Ultramarines au sein des Girondins de Bordeaux aujourd’hui.

« C’est lié au mouvement ultra, et après c’est exercé d’une manière différente selon les villes. Mais on a toujours voulu prendre part à la vie de la cité, à la vie de la ville, à la vie du club. Depuis quatre ans, on a vraiment gagné en maturité. 35 ans, aujourd’hui il y a beaucoup de membres qui ont un âge avancé, et ça nous a permis de parfaitement analyser le danger au moment de la revente du club en 2018 et d’alerter d’une manière très forte. Cela nous a permis de mener un combat idéologique très compliqué mais très important contre Longuépée et consorts. On a réussi à être au-dessus de la mêlée et ne pas s’être laissé perturber par les cabales anti-Lopez qu’on a pu avoir l’année dernière et surtout cette année. On a fait preuve d’une grande responsabilité. C’est ce dont on peut être le plus fier. On a toujours pensé à l’intérêt du club d’une manière pragmatique. Ce qui a changé ? On est plus expérimentés, tout simplement, voilà, forcément, avec l’âge… Le groupe aujourd’hui, les Ultramarines, a une vraie place, une place centrale dans le club, et c’est mérité. Vous savez, si ça a matché avec Gérard Lopez, c’est que ses premiers mots ont été de dire : le plus important dans un club ce sont les joueurs et les supporters. Et ça, c’est la vérité. On a pu le voir pendant le Covid. Les joueurs sans les supporters, bah ce n’est rien, et inversement bien sûr. C’est ce qu’on s’exerce à faire depuis que Gérard Lopez a repris le club. On le voit tous les week-ends, le Virage Sud est plein, il met de l’ambiance, et les gens viennent évidemment pour voir du football mais aussi pour l’ambiance et le Virage Sud ».

Retranscription Girondins4Ever