Christophe Monzie : « C’est un joueur qui nous rappelle un petit peu Benoit Trémoulinas, ou Bixente Lizarazu pour les plus anciens »

Sur ARL, Christophe Monzie s’est exprimé sur la charnière centrale des Girondins de Bordeaux, Yoann Barbet – Stain Gregersen.

« Cela fait déjà six à huit semaines que je dis que le Stian Gregersen d’aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec le Stian Gregersen de l’année dernière, tout comme l’équipe des Girondins n’a absolument rien à voir avec l’équipe de l’année dernière, qui était en souffrance, qui pliait comme un roseau à la moindre contre-attaque adverse. Vous avez vu le match qu’il a fait encore à Nîmes. Il n’y avait pas beaucoup de motifs de satisfaction, mais je suis désolé, Yoann Barbet et Stian Gregersen ont fait partie des rares satisfaction de cet après-midi-là. Ils ont fait le job. On prend ce but en étant cueilli à froid, les Girondins n’avaient pas l’habitude de rater leur début de match… ».

Puis il s’exprima sur Vital Nsimba et Clément Michelin. 

« Le côté droit aussi, il y a Clément Michelin qui est en train de monter en puissance. Il est en train de trouver sa précision sur les coups de pied arrêtés, et je pense qu’il n’y a pas débat sur les corners, les coups-francs, c’est lui qui s’en charge. Vital Nsimba est toujours dans les bons coups, il a déjà provoqué trois penaltys depuis le début de la saison. C’est un joueur qui nous rappelle un petit peu Benoit Trémoulinas, ou Bixente Lizarazu pour les plus anciens. C’est un latéral qui monte, qui apporte un plus. Après, il y a aussi la qualité des centres qui est importante, car ce qui a peut-être manqué à Nîmes c’est la précision. Ce sera important face à Pau. Monter et créer le surnombre, c’est bien, mais être précis également ».

Retranscription Girondins4Ever