Cyril (Débriefeur) : « C’était insupportable de retomber dans nos travers des années précédentes alors qu’on pensait avoir tourné la page. C’est ça que j’ai ressenti »

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport)

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée a évoqué avec Cyril la victoire et la qualification des Girondins de Bordeaux face à Trélissac (2-3), lors du 8ème tour de la Coupe de France.

« J’ai un petit bémol sur la pelouse parce que  la pelouse de rugby était valable pour les deux… Il faut savoir que Trélissac ne joue pas au rugby mais par contre, a fait preuve de beaucoup plus de maîtrise technique que les Girondins qui sont deux divisions supérieures. Donc il y a quand même une grosse interrogation là-dessus. En première mi-temps c’était clairement au-dessus des Girondins qui n’arrivaient pas à faire une passe. Sur la première mi-temps, c’est clair qu’au niveau détermination et puis sur le terrain, on était au ras des pâquerettes Franchement c’était pitoyable, le mot c’était ça. Si je n’avais pas fait d’après-match je pense que j’aurai coupé le match parce que clairement, c’était insupportable de retomber dans nos travers des années précédentes alors qu’on pensait avoir tourné la page. C’est ça que j’ai ressenti. […] On n’avait pas une marge suffisante pour se permettre d’être un petit peu « easy » sur le terrain, de ne pas forcément aller au contact, d’être un petit peu mou au second ballon. On s’est fait clairement bougé. […] Pour revenir sur la seconde période il y a quand même eu un réajustement tactique dès le départ par David Guion, qui est intéressant. C’est-à-dire, demander à Tom Lacoux de vraiment redescendre pour permettre à Clément Michelin de jouer plus haut, c’est ce qui a été le point de départ parce que les trois buts marqués, ce sont trois passes décisives de Clément Michelin.« 

Retranscription Girondins4Ever

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)