Cédric Carrasso s’exprime sur les gardiens français qui sont à la Coupe du Monde au Qatar

Sur ARL, l’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Cédric Carrasso, s’est exprimé sur le choix du troisième gardien en la personne d’Alphonse Areola.

« Déjà, le vrai sujet, c’est la blessure de Maignan au départ. Ça a chamboulé pas mal de choses. Il faut se mettre à la place de Didier Deschamps. On a une Coupe du Monde au milieu de la saison, et on voit qu’il y a pas mal de pépins physiques un peu partout dans toutes les nations. Au niveau du rôle de troisième gardien, qu’est-ce que Didier Deschamps se dit ? Il se dit que s’il perd Lloris ou Mandanda sur blessure, il faut qu’il ait un autre gardien qui ait un minimum d’expérience en Equipe de France. Et aujourd’hui, c’est Areola, c’est celui qui a joué le plus de matches avec cette Equipe de France, qui a participé à la Coupe du Monde 2018… En cas de pépin majeur sur les deux gardiens qui sont un peu plus âgés, c’est lui légitimement qui a le plus d’expérience pour pouvoir assurer au cas où. Pour moi, c’est ça. Après, si on le prend sur un pur choix de troisième gardien, est-ce qu’on prend un gardien qui monte ? Là, on pourrait penser à Lafont, mais il n’a pas d’expérience sur le terrain au niveau international. C’est assez délicat. Je trouve le choix, après la blessure de Maignan, logique des trois gardiens. Pour moi, ces trois gardiens, c’est logique. Si demain Lloris et Mandanda sont indisponibles, Areola connait les matches à enjeu, il a déjà joué des matches internationaux, même s’il ne joue pas souvent en club ».

Retranscription Girondins4Ever