Raphaël Crivello : « Dès qu’ils ont été en pros un petit plus longtemps et qu’ils ont commencé à percer aux Girondins, ils ne se sont plus lâchés »

Interviewé par l’application 90′ Football, Raphaël Crivello, ancien latéral passé par la formation bordelaise et actuellement à l’UFC Knights (Université américaine), s’est exprimé sur le duo Jules Koundé – Aurélien Tchouaméni, qu’il a côtoyé aux Girondins :

« Je me souviens que tout ce qui était U17 régionaux, U17 nationaux, Jules Koundé ne signait que des contrats d’un an parce qu’il avait ces petits soucis un petit peu, de confiance en soi, de se dire : « Si je fais quelque chose de mal, quelles répercussions ça va avoir sur le plan sportif ou scolaire ? » Je sais que c’était un petit peu compliqué pour lui. C’était quelqu’un qui avait déjà un temps d’avance sur nous au niveau de la maturité, depuis toujours. »

Puis il a évoqué Aurélien Tchouaméni :

« Plus il montait de catégorie, plus il redescendait un petit peu sur le terrain. Il s’est retrouvé à ce poste de milieu où il s’est totalement épanoui. Directement on a senti qu’il apportait de la confiance à l’équipe, une certaine forme de sérénité. Il savait quand poser le ballon, quand accélérer le jeu… Même dans l’équipe réserve c’était l’un des plus jeunes joueurs de l’équipe à cette époque-là mais il avait quand même cette qualité de leadership. »

Puis il a parlé de l’entente entre les deux joueurs :

« Forcément quand tu es au centre il y a le côté sportif mais il y a également le côté scolaire donc forcément tu traînes plus avec les gens qui sont dans les mêmes classes que toi, qui ont le même cursus scolaire que toi. Il n’étaient pas forcément amenés à passer leurs journées ensemble non plus. Dès qu’on arrivait sur le terrain et qu’il y avait entraînement, on sentait qu’il y avait une connexion. Quand tu es défenseur central comme Jules Koundé, tu es amené à trouver des passes pour Aurélien Tchouaméni à la relance. Il y a eu une connexion assez rapide qui s’est faite entre les deux et dès qu’ils ont été en pros un petit plus longtemps et qu’ils ont commencé à percer aux Girondins, ils ne se sont plus lâchés. »

Retranscription Girondins4Ever