Delphine Chatelin : « Il s’agissait d’une des blessures les plus graves dont seulement 5 % des athlètes arrivent à se remettre »

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport)

Début août 2021, Delphine Chatelin se blessait gravement. Cadre de l’équipe depuis plusieurs années, irréprochable sur le terrain et toujours combative, elle allait probablement affronter l’une de ses plus grandes épreuves sportives, à 33 ans. Mais, et comme pour la mettre dans les meilleures conditions, juste après qu’elle ait rejoint l’agence de Christophe Hutteau, les Girondins de Bordeaux allaient l’encourager à revenir en lui prolongeant son contrat, en février dernier. « Cette prolongation est une belle marque de confiance. Je ne sais pas si tous les clubs se comporteraient de la sorte dans pareille situation. Le club me montre vraiment qu’il a confiance en moi. Cela fait cinq ans que je suis à Bordeaux et il reste de belles choses à vivre » confiait-elle à ce moment-là.

Dans Sud Ouest, Delphine Chatelin, a confirmé que cela n’était pas gagné d’avance, malgré son mental et son caractère. Car cette blessure était en fait une rupture de trois croisés : le croisé antérieur, le ligament interne et le ligament postérieur. « Il s’agissait d’une des blessures les plus graves dont seulement 5 % des athlètes arrivent à se remettre pour reprendre leur carrière […] J’ai repris fin octobre et j’ai ressenti un renouveau. J’étais contente de revenir dans le groupe, d’être là. Une certaine appréhension pouvait m’habiter, mais j’ai travaillé mentalement pour passer outre, à base de visualisation. Je sais que mon jeu va forcément évoluer pour la suite de ma carrière, car cette blessure m’a changée. Ce sera une expérience de vie qui va me rendre plus forte ». 

Delphine est revenue pour quelques minutes de compétition face au Paris Saint-Germain. Pas dans le meilleure contexte évidemment, mais pour démarrer une nouvelle page footballistique.