Bruno Fievet : « J’ai envie d’agir »

Pour Bordeaux Sport, Bruno Fievet a assuré que le Comité 1881 aurait une véritable force d’action pour les Girondins de Bordeaux.

« Moi oui, j’ai envie d’agir, forcément. Les discussions que j’ai pu avoir avec Gérard, Thomas, et Admar, c’est dans le sens aussi d’agir. De toute façon, on sait que si on fait juste des propositions, ce ne sera pas grand-chose derrière. Il faut qu’on soit dans l’action. Le fait de prendre des gens implantés localement, c’est pour qu’ils puissent aussi agir et ils ont un champ d’action pour le faire. Clairement, je suis là pour proposer des idées, pour écouter celles des autres aussi parce que c’est un comité, c’est collégial, et les idées des autres ne valent pas moins que les miennes, pas plus non plus. Mettons les idées sur une table, voyons ce qui peut être fait rapidement, ce qui peut être fait plus tard parce qu’il y a aussi la réalité de tous les jours. Il y a des idées qui sont très bonnes mais qui prennent des mois à être développées. Tout ça, on va le décider au niveau collégial, et après, oui, on sera dans l’action. Il est très clairement dit que ce serait après des petits groupes de travail qui seraient créés en fonction des affinités, leurs appétences au projet. On l’a vu, il y a pas mal de gens issus du milieu politique, il y a pas mal d’anciens sportifs. On a un peu vu comment les groupes vont déjà se découper, mais je trouve très bien aussi de pouvoir réunir des gens qui sont de différents bords politiques ensemble, et de les faire travailler sur un sujet commun qu’est les Girondins de Bordeaux. C’est ce que devrait être la société […] Moi, j’ai clairement envie d’aller sur le terrain, je me déplace beaucoup. J’ai envie d’aller au contact parce que ce sont des choses que j’aime bien. J’ai envie d’aller au contact des clubs, de tout le monde, des mairies. Je pense qu’il y a énormément de choses à faire ».

Lui a en tout cas envie de faire plus et de s’investir.

« Oui, mais je ne vais pas m’en cacher, Gérard le sait, tout le monde le sait. On peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas d’avoir fait de la langue de bois une seule minute (sourire). Oui j’ai envie de faire encore plus aux Girondins, mais aujourd’hui il y a une équipe en place qui travaille très bien, et je m’entends très bien avec eux. Si je dois prendre plus de responsabilités, je les prendrai, et voilà. Mais je ne boude déjà pas mon plaisir d’être dans le Comité, je suis très heureux de voir cette équipe gagner. Je ne boude pas mon plaisir, je suis très content comme ça. Si un jour j’ai un rôle plus grand aux Girondins je le prendrai avec plaisir, mais je ne réclame rien, je bosse pour le club, pour Gérard Lopez, pour Thomas Jacquemier. Je suis heureux comme ça et je pense que ça se voit donc c’est le principal ».

Retranscription Girondins4Ever