Cesc Fabregas : « On avait été battu et je me souviens avoir demandé à l’un de nos adjoints, ‘mais qui est ce milieu de terrain à Bordeaux ?' »

Dans Footmercato, Cesc Fabregas, l’ancien milieu de terrain de l’AS Monaco et du FC Barcelone, entre autres, s’est exprimé sur son ex-coéquipier sur le Rocher, Aurélien Tchouaméni, qu’il aperçut la première fois lors d’un match contre les Girondins de Bordeaux.

« Avec Aurélien on a beaucoup parlé, beaucoup échanger, y compris lorsqu’il découvrait l’équipe de France. Il m’a demandé beaucoup de conseils de par mon expérience et mon vécu dans des clubs comme Arsenal, Chelsea, Barcelone… J’étais très heureux de lui faire partager cela. J’ai rapidement vu qu’il n’était pas un joueur comme les autres. La première fois que je l’ai vu, c’était lors d’un match de championnat face à Bordeaux avec Monaco. J’étais sur le banc et j’avais été impressionné par sa performance. On avait été battu et je me souviens avoir demandé à l’un de nos adjoints, « mais qui est ce milieu de terrain à Bordeaux ? ». Lorsqu’il est arrivé chez nous, il a eu une petite phase d’adaptation puis n’a fait que progresser et confirmer tout le bien que je pensais de lui. Oui, c’est vrai que j’ai parlé d’Aurel au Barça. Ils voulaient commencer à préparer la succession de Sergio Busquets et c’était pour moi le joueur parfait. Mais c’était à un moment où le Barça manquait d’argent et je crois qu’ils n’avaient pas pu offrir plus de 40 M€. Il a signé depuis au Real pour 100 M€, il y est titulaire et est devenu indispensable à l’Equipe de France. Pour moi, Aurélien n’a pas de limite ! ».