Didier Deschamps : « Je lui ai d’ailleurs dit ‘tu as de la chance que je ne sois pas en face de toi, autrement…' »

En conférence de presse d’après match, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, est revenu sur un « incident » qui eut lieu lors de la rencontre face à la Pologne : le fait que Jules Koundé n’ait pas enlevé son collier pendant le match. En effet, l’arbitre de touche l’a remarqué lorsque l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux allait effectuer un renvoi à la main, et un adjoint de l’Equipe de France est alors venu l’aider à lui enlever. Didier Deschamps n’était pas content.

« Non non, il n’a pas le droit… je sais que pour Jules, c’est un peu une superstition, il l’a à l’entrainement… Je n’ai pas regardé exactement la signification qu’il a. Je lui ai d’ailleurs dit ‘tu as de la chance que je ne sois pas en face de toi, autrement’… Mais l’arbitre nous avait averti que dès qu’il y aurait un arrêt de jeu… Parce que les joueurs n’ont pas le droit de porter quoi que ce soit, que ce soit un bracelet, ou un collier… C’est simplement que ce n’est pas autorisé. Ils ne vont pas jouer avec une montre ou avec des lunettes de soleil non plus… Les colliers, les bagues, ce n’est pas autorisé, donc Jules Koundé n’avait pas à l’avoir. Je pensais qu’il l’enlevait, mais apparemment, bon, ce n’était pas le cas. C’est de notre faute ».

De son côté, en zone mixte après le match, l’ancien bordelais s’est expliqué : « J’ai oublié, ça ne se reproduira plus « .

Retranscription Girondins4Ever