Ils ont contribué à la descente du club en Ligue 2, que sont-ils devenus ? Niang, Adli, Mara, Hwang, Ahmedhodzic, Medioub, Oudin… on vous dit tout !

Les Girondins de Bordeaux sont bien en Ligue 2 BKT cette saison et cela n’étonnera personne. Après plusieurs saisons à flirter avec cette zone rouge, le club au scapulaire a fini par franchir la ligne rouge mais quand on emploi le mot « club » c’est surtout ceux qui étaient sur le terrain, en première ligne.

La Direction a pu faire de mauvais choix de recrutement ou de gestion mais quand on se remémore toutes les péripéties de la saison dernière, comment aurait-on pu se maintenir dans l’élite du football français ? Altercations, fiestas, abus, déclarations, manque de professionnalisme, non-respect des consignes, faits divers… Une partie des joueurs de l’effectif 2021/2022 nous aura presque tout fait ! Nous parlons de joueurs professionnels, avec un vécu et une expérience et qui, même si certains étaient « limités » footballistiquement, ils avaient de quoi maintenir le club du FCGB en Ligue 1 Uber Eats.

Aujourd’hui, la grande majorité d’entre eux sont partis, prêtés ou écartés… Que sont-ils devenus ? Est-ce que leurs « talents » se sont bien exportés ailleurs ? Petit tour d’horizon (promis on n’en rajoute pas)

Benoît Costil

15 matchs / 31 buts encaissés / 2 clean-sheets

L’ex gardien international a réussi à trouver un club en Ligue 1 pour cette saison. Il a débarqué à Auxerre, club entraîné par Jean-Marc Furlan… avant de se faire limoger pour un geste envers des supporters adverses. Un besoin de se ressourcer après sa saison calvaire vécue en Gironde et ses 62 buts encaissés en 25 matchs (soit 2,48 buts par match)… Si au niveau de l’ambiance il y a peut-être du changement, il reste sur une bonne dynamique avec déjà 31 buts pris en 15 matchs (soit 2,07 buts par match). Il a tout de même réalisé deux clean-sheets, soit… deux de plus que la saison passée. Il a aussi permis à son équipe de rester à flots sur certaines rencontres. Il reste néanmoins relégable avec l’AJA et pourrait donc vivre deux descentes en deux saisons…

Ricardo Mangas

11 matchs / 1 buts / 650 minutes jouées / 1 carton rouge

Le latéral gauche est retourné dans son club de Boavista (Portugal) l’été dernier. Celui qui ne laissera pas une grande trace de son passage à Bordeaux, a repris son poste de piston gauche dans un système avec trois défenseurs centraux. Sans surprise il n’était pas titulaire en début de saison mais semble s’être fait une place dans le 11 de départ depuis quelques matchs. Il a marqué un but en Coupe du Portugal face à Belenenses (D2) et reçu un carton rouge à Guimaraes. Un début de saison moyen donc.

Marcelo Guedes

6 matchs / 1 passe / 540 minutes jouées / 2 cartons jaunes

Le défenseur brésilien s’est exilé très loin de chez nous ! Il était arrivé au club pour apporter son expérience mais ce ne fut pas le cas… Une réelle déception pour celui qui était prêt à tout péter ! Mais Marcelo possède un bagage et c’est en tant que capitaine qu’il a commencé la saison en Australie avec son club des Western Sydney Wanderers. Son équipe est seconde du championnat derrière Melbourne City, après six journées. C’est bien, mais ça reste le championnat australien… pour l’anecdote, c’est lui qui possède la plus grosse valeur marchande dans son équipe selon transfermarkt (1M€)… Il devance deux anciens joueurs de Ligue 1, Romain Amalfitano et Yéni N’Gbakoto !

Enock Kwateng

Sans club

Vous vous souvenez d’Enock Kwateng ? Latéral droit de qualité et qui était censé être une bonne affaire quand on l’a fait signer librement en provenance de Nantes… Après coup il y avait peut-être une raison qu’il ne prolonge pas avec son club formateur. Il n’aura jamais su s’imposer aux Girondins, ce n’est pas lui en tenir rigueur car il n’est pas le seul et d’autres suivront. Là où on pointe du doigt, c’est par son attitude et son manque de professionnalisme pendant son passage au club. Il aurait pu se faire une place de titulaire mais il n’a jamais mis les bons ingrédients… Les ingrédients étaient plus souvent dans ses verres en soirées, plutôt que sur les terrains. Son nom circulait du côté de l’Eintracht Francfort il y a quelques semaines… mais il est toujours sans club. Comme quoi certains agents font de la superbe communication.

Abdel Jalil Medioub

3 matchs / 108 minutes jouées / 1 carton jaune

C’est l’une des déceptions de la saison dernière. Longtemps cantonné à l’équipe réserve à son arrivée, celui qui avait signé un contrat pro du temps de GACP, arrivait de la réserve de… Grenade (Espagne) ! Et  Abdel Jalil Medioub a explosé en vol. Auteur de premiers matchs en pro de bonne facture, il a ensuite eu un peu plus de mal, notamment à Lyon, où il avait pris la foudre… On apprendra plus tard qu’il y avait eu un bon repas MacDo la veille… lien de cause à effet ? En fin de saison il a été écarté, étant du quatuor adepte des matchs de futsal sur le jour off. Celui qui aurait regretté d’avoir prolongé aux Girondins en début d’année 2022, est heureusement parti libre fin Août. On lui a trouvé un point du chute à Chypre dans le club de l’Aris Limassol. Pour un nouveau départ ? Avec seulement 3 matchs joués dont un seul plein et deux entrées en fin de rencontre, on peut constater que c’est un échec là-bas aussi.

Gideon Mensah

7 matchs / 630 minutes jouées / 1 carton jaune

L’international ghanéen était prêté par le Red Bull Salzbourg (Autriche) la saison passée. Il a eu une saison compliquée, comme l’ensemble des joueurs du FCGB, mais lui, un peu plus que d’autres. S’il n’a pas fait de vagues sur le plan extra sportif, c’était plus irrégulier sur le terrain. Vladimir Petkovic lui préférait injustement Ricardo Mangas, puis David Guion l’a un peu plus fait joué et malgré certaines carences, il n’a pas été le plus mauvais sur le terrain. Non conservé, il a posé ses valises à Auxerre, lui aussi. Titulaire dans le couloir gauche, il était au mondial avant que le Ghana ne se fasse éliminer en poules. Il n’aura joué que le match face à la Corée du Sud, le sélectionneur lui préférant Abdul Rahman Baba, joueur de Reading (D2 anglaise).

Edson Mexer

4 matchs / 206 minutes jouées / 2 cartons jaunes

Le « roc de Maputo » restera une énigme…. Il est reparti de Bordeaux en « gravier de Maputo », vous savez, celui qui est dans la chaussure et nous fait chi.. jusqu’à ce qu’on le retire. Pourtant, à son arrivée en Gironde on en disait le plus grand bien. Solide et imposant en défense, les supporters rennais ne comprenaient pas son départ libre vers le FCGB. On se disait alors que l’opération était bonne. Ce ne fut pas le cas, très souvent pris de vitesse, pas assez discipliné sur les phases défensives et surtout cruellement absent la plupart du temps… Il n’aura jamais apporté une quelconque plus-value à l’effectif. Son départ était devenu un véritable combat car avec son salaire, il fallait trouver preneur. L’été dernier, le club portugais d’Estoril a eu la brillante idée (ou la folie) de l’enrôler librement. Depuis son arrivée c’est seulement 4 matchs dont 2 complets. C’est plutôt logique.

Timothée Pembélé

Aucun match joué

Le jeune latéral droit n’aura pas pu pleinement profiter de son prêt aux Girondins de Bordeaux. Dans le marasme de la saison dernière, il était quand même l’un des rares à apporter quelques signes de satisfaction. Défenseur central de formation, il ne faut pas oublier qu’on l’a mis en latéral droit, où il a montré de belles aptitudes dans son couloir, notamment offensivement. Sur le plan défensif c’était plus compliqué. Ses replis et son marquage n’étaient pas vraiment bons. Gravement blessé, il a dû stopper sa saison et rentrer à Paris. Il est à peine de retour à l’entraînement et s’il ne réalise pas une saison blanche, il sera peut-être prêté en Janvier car la route semble bouchée au PSG.

Yacine Adli

4 matchs / 114 minutes jouées / 1 carton jaune

Est-ce une surprise si on vous dit que Yacine Adli ne s’impose pas au Milan AC ? Non… Bordeaux avait misé beaucoup sur celui qui sera parti par la petite porte. Le seul point positif c’est qu’il aura rapporté de l’argent au club lors de sa vente au club italien, qui l’a laissé en prêt en Gironde. S’il avait bien commencé, il a dégringolé, comme le club au classement. Il a même eu les clés de la boutique pendant plusieurs match, portant le brassard de capitaine pour quel rendu au final ? Des déclarations « choc » et sans langue de bois dans les médias, sans mettre tout ça en application sur le terrain, des matchs de futsal quand ce n’était pas autorisé bref… A Milan, ce n’est pas une surprise il ne joue pas et n’était même pas inscrit sur la liste des joueurs engagés en Ligue des Champions. Un prêt est même envisagé cet hiver… Si ses prestations sur le terrains étaient en adéquation avec ses paroles, il serait un top joueur.

Junior Onana

10 matchs / 271 minutes / 1 carton jaune

Le milieu de terrain camerounais fait lui aussi parti des déceptions de la saison dernière. Il avait pourtant bien débuté et ses prestations laissaient présager d’un futur éblouissant. Mais ce qui nous a surtout ébloui c’est sa chute physique. Junior Onana a eu des pépins physiques mais il n’y a pas que ça qui a stoppé sa progression. Son impacte physique était en baisse, son engagement sur le terrain aussi. Il était parti « blessé » à la CAN 2022, pour finalement jouer un peu et revenir… en retard à Bordeaux. Une fin de championnat en roue libre et un début de saison 2022/2023 où il était ailleurs dans sa tête, attendant une porte de sortie. Il a trouvé Lens, équipe qui tourne très bien depuis quelques temps et Junior Onana ne joue presque pas. Il récolte les miettes dans un collectif soudé et bien huilé. Ce n’était donc pas qu’une question d’être à Bordeaux

Otavio

41 matchs / 1993 minutes jouées / 2 cartons jaunes

Le brésilien a quitté Bordeaux officieusement en Janvier 2022, partant en prêt à l’Atlético Mineiro, à six mois de la fin de son contrat, après une situation rocambolesque, entre refus de prolonger aux Girondins et signature d’un précontrat au Brésil… Officiellement il a donc quitté le FCGB l’été dernier, s’engageant définitivement au Brésil. Même s’il était devenu irrégulier à Bordeaux, il tenait encore un semblant de milieu de terrain. Au Brésil, il a fallu qu’il se fasse une place dans un effectif fourni et  de qualité. Il a réussi à s’imposer et s’éclate. Il a toujours eu le sourire au club et nous espérons que ce soit toujours le cas là-bas.

Josuha Guilavogui

12 matchs / 1 but / 491 minutes jouées / 1 carton jaune

Il était arrivé en Janvier dernier, dans un rôle de capitaine et de possible sauveur du FCGB en Ligue 1 mais il n’a pas été en mesure d’assurer jusqu’au bout. Il l’a lui-même reconnu et n’a pas fait semblant. On aurait pu penser qu’il reste en Ligue 2 mais au final il est rentré à Wolfsbourg (Bundesliga). Titulaire en début de saison, il semble moins en forme et joue moins depuis fin Septembre.

M’Baye Niang

10 matchs / 2 buts / 560 minutes jouées / 2 cartons rouges / 1 carton jaune

La baroudeur sénégalais a réussi à trouver un 10ème club à 27 ans, en arrivant à Auxerre. Pas vraiment signe de stabilité… pourtant on y a cru à Bordeaux. Mais à l’époque déjà, celui qui voulait quitter Rennes à tout prix, pour rejoindre l’Olympique de Marseille, a finalement dû se contenter de la Gironde… Arrivé en méforme, il n’aura bien entendu pas fait déjouer les pronostics de certains qui disaient que ce n’était peut-être pas une bonne idée de faire venir ce joueur. Nous n’allons pas revenir en détail sur ce que tout ce qu’a fait M’Baye en dehors du terrain, entre fiesta, covid, altercation, MacDo, futsal… On dira juste qu’on a réussi à s’en débarrasser et son premier match avec Auxerre fut épique. Entré à la 45ème minute, il a été exclu à la 51ème pour un geste brutale… Il en a même pros un autre lors de la réception d’Ajaccio… Chassez le naturel…

Rémi Oudin

9 matchs / 206 minutes jouées / 1 carton jaune

Arriver à cerner Rémi Oudin ? C’est une chose très compliquée depuis son arrivée en Gironde en Janvier 2020. La seule chose dont on est certains c’est qu’il n’a absolument pas rendu tout ce que le club avait investi en lui, entre le coût du transfert et son salaire. Si le côté sportif n’est pas glorieux, il y a ce côté mental dont il manque cruellement. Devenu le centre des critiques de bon nombre de supporters, Rémi Oudin a trouvé un point de chute en prêt cet été pour se relancer et le club italien de Lecce. Peut-être que Bordeaux n’avait pas un bon climat pour lui ? Du coup il pourrait se refaire la cerise là-bas ? Non… il ne joue que des bouts de matchs, n’a pas inscrit le moindre but, ni délivré la moindre passe décisive. Il a tout de même récolté un carton jaune en ne disputant que 7 minutes face à l’Udinese. Quel est le moins drôle dans cette histoire ? Le fait qu’il soit dans la continuité de Bordeaux ou le fait qu’il va revenir en fin de saison ? Vous avez 4 heures…

Mehdi Zerkane

Sans club

Eternel espoir ! C’est comme ça qu’on pourrait qualifier Mehdi Zerkane. Pour le reste, c’est trop compliqué pour que l’on comprenne ce qu’il s’est passé avec ce joueur.  Ses premières prestations étaient encourageantes mais à chaque fois, il disparaissait de la circulation. Il nous aura fallu un petit moment pour comprendre que le mental ne suivait pas forcément, ni le travail. C’est dommage car le garçon a le talent pour, tout comme d’autres avant lui… Il y a eu ce mois de Janvier et cet imbroglio sur un match de Coupe de France qu’il aurait refusé de jouer, annoncé blessé ou malade sans vraiment l’être… tout cela est flou. Par contre il était bien dans la team futsal, ce qui a fini de détruire l’indice confiance placé en lui. Compliqué de lui trouver un club, il a finalement été à l’OFI Crète (Grèce) début Septembre mais ça s’est… mal passé ! Le club a rompu le prêt, obligeant le joueur à revenir sur Bordeaux fin Octobre. La Direction a mis fin à son contrat et il se retrouve sans club…

Amadou Traoré

Sans club

Un autre éternel espoir… Amadou Traoré n’aura donc pas pu briller avec le maillot au scapulaire. C’est bien dommage pour lui car oui il avait du talent, mais là aussi, le mental n’a pas suivi. Il était avec la génération de Dilane Bakwa et aurait donc pu être de la partie cette saison en Ligue 2. Il se serait sans doute éclaté quand on voit ce que fait son désormais ancien coéquipier. On pourrait dire que nous somme durs avec le joueur mais les faits sont là ! Aujourd’hui il est toujours sans club, ce n’est peut-être pas un hasard finalement…

Thibault Klidjé

6 matchs / 159 minutes jouées

Des fois il y a des situations qui ne s’expliquent pas. Thibault Klidjé a eu la chance de rejoindre les Girondins de Bordeaux alors qu’il évoluait à l’époque au Togo. Au cœur d’une polémique entre agents, le joueur a dû se concentrer sur le sportif pour réussir. Après plusieurs galères, il avait enfin trouvé son rythme de croisière, marquant but sur but avec l’équipe réserve. Ses prestations lui ont ouvert les portes de la Ligue 1 en fin de saison dernière et il a pu faire des apparitions plutôt intéressantes. Avec cette descente en Ligue 2, on se disait qu’il serait un des hommes de base pour repartir de l’avant mais contre toute attente il a voulu subitement quitter le club… Aucun joueur n’est au-dessus de l’institution des Girondins de Bordeaux et Thibault Klidjé compris ! Le joueur s’est envolé pour la Suisse et le modeste club de Lucerne, actuellement 6ème sur 10 dans son championnat. Là-bas il joue peu et n’arrive pas à s’y faire une place. Il n’a pas marqué le moindre but. Quand on sait que les meilleurs buteurs du club sont un avant-centre de 33 ans, un milieu relayeur et deux défenseurs centraux c’est dire… Bon vent !

Javairô Dilrosun

20 matchs / 4 buts / 5 passes / 1537 minutes jouées / 2 cartons jaunes

Une erreur de casting et d’acclimatation ! C’est ce qu’on retiendra de Javairô Dilrosun. L’ailier hollandais a mis énormément de temps à rentrer dans le rythme à Bordeaux, comme freiné et presque malheureux d’être là. Jusqu’en Janvier, il a été l’ombre du joueur qu’on avait présenté comme un crack, espoir des Pays-Bas. Problème de positionnement ? Désintérêt pour Bordeaux ? Pas la style de jeu pour la Ligue 1 ? On ne le saura jamais par contre on l’a senti plus libéré quand on a appris qu’il ne serait pas conservé en fin de saison. Depuis, celui qui était prêté par le Hertha Berlin, s’est engagé à Feyenoord et il tourne très bien en Hollande. Ses stats parlent pour lui avec 4 buts et 5 passes. Il est l’un des très rares à avoir rebondi après Bordeaux.

Ui-jo Hwang

13 matchs / 1 passe / 561 minutes jouées

Le soldat Hwang Ui-jo est dans le dur. Celui qu’on a connu combatif, bosseur, opportuniste avec ses frappes de loin, semble dans le dur. A Bordeaux il aura alterné le bon et le moins bon, mais avec ses qualités. Il ne faut pas oublier qu’il avait débarqué du Japon en étant inconnu en Europe. Sa fin aux Girondins ne fut pas à l’image de ce qu’il a montré en Gironde. Mais un départ dans les derniers instants du mercato, lui qui refusait pas mal d’offres, a énervé plus d’une personne. Parti à Nottingham Forest qui l’a de suite prêté à l’Olympiakos, l’attaquant sud-coréen ne s’est pas adapté en Grèce. Une seule passe décisive en 11 matchs, c’est un échec et le club grec ne veut plus du joueur. Le soucis c’est qu’un joueur n’a pas le droit de jouer sous 3 maillots différents dans une saison, dans une même confédération… En Janvier, Hwang n’aura d’autre choix que de revenir à Nottingham et s’entraîner jusqu’à la fin de la saison, ou alors de partir en prêt dans un club non européen. Le continent asiatique semble être la destination la plus probable pour lui. Quel dommage pour un joueur qui aura quand même dégagé une bonne image de lui.

Sékou Mara

12 matchs / 4 buts / 1 passe / 400 minutes jouées

Quand on évoque Sékou Mara, deux sentiments se dégagent. Le premier c’est la joie de le voir partir pour le meilleur championnat au monde et d’avoir indirectement permis à son club formateur de sauver sa peau, grâce à l’argent de son transfert. L’autre sentiment c’est la déception de voir partir un joueur qui était en plein forme et qui aurait eu un rôle très important en Ligue 2 pour le renouveau. L’international français doit s’acclimater à la Premier League et les places sont chères devant à Southampton, si bien qu’il n’a pas eu trop de temps de jeu. Il s’est souvent contenté d’entrées ou de banc. Il a disputé un match avec l’équipe réserve, inscrivant un quadruplé ! Son coach s’est fait limogé récemment donc ça pourrait changer la donne une fois la reprise du championnat actée.

Anel Ahmedhodzic

16 matchs / 4 buts / 2 passes / 1249 minutes jouées / 5 cartons jaunes

C’est la pépite, la trouvaille des Girondins sur ces dernières saisons. Débarqué de Suède en Janvier dernier, Anel Ahmedhodzic a de suite prouvé ce qu’on disait de lui. L’international de la Bosnie-Herzégovine est un talent pur, une valeur sûre. Il a toutes les aptitudes pour finir dans un grand club. Longtemps on a espéré le conserver en Ligue 2 mais c’était peine perdue. Vendu à Sheffield United (Championship) il réalise un début de saison incroyable, étant déjà un leader de son équipe. Les supporters l’adorent, ses coéquipiers aussi. Il va jouer la montée en Premier League et même s’il n’y arrivait pas, nul doute qu’il y arrivera de par ses prestations. O pourra au moins dire qu’il est passé par les Girondins de Bordeaux

Moudja Sie ouattara

11 matchs / 1 but / 1 passe / 435 minutes jouées

Tidiane Malbec

Aucun match

Pour ces deux jeunes joueurs, leurs départs sont un peu liés aux dommages collatéraux d’une descente en Ligue 2. Barrés à leurs postes, ils sont partis trouver un autre challenge. Moudja Ouattara est à Cholet en National et fait de belles choses, lui qui n’avait connu que la National 3 hormis une rentrée en Coupe de France la saison passée. Pour Tidiane Malbec, c’est un nouveau départ également. Après avoir été 3ème ou 4ème gardien aux Girondins, il est passé N°3 à Annecy (Ligue 2). Son objectif est de travailler car le club compte le faire passer N°2 la saison prochaine. Pour cela il faudra aussi un maintien au second échelon national.

Vous l’aurez donc compris, nous n’avons pas été dans les extrêmes, nous avons juste relaté les faits et statistiques. Au final nous ne sommes pas si surpris que ça…