Cédric Carrasso : « Le poker, c’est un jeu magnifique, qui ressemble énormément à ce que j’ai connu dans ma carrière »

Sur RMC, l’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Cédric Carrasso, a expliqué qu’il y avait des similitudes entre l’une de ses passions, le poker, et le poste de gardien de but.

« C’est vrai que je m’y suis mis en 2010. Il y a eu 5-6 ans où j’ai pu, dans mes temps morts dans ma carrière, consacrer un peu de temps au poker. Le poker, c’est un jeu magnifique, qui ressemble énormément à ce que j’ai connu dans ma carrière. Je trouve qu’il y a énormément de similitudes avec le poste que j’avais. Je considère que le gardien de but n’est pas actif tout au long d’un match, et il doit être décisif sur des actions bien précises. Il doit être décisif sur deux ou trois actions précises dans un match en moyenne. Le poker, c’est vraiment ça. Tu peux ne pas avoir d’actions pendant 45 minutes, et avoir deux ou trois mains d’affilée à bien négocier sur des moments importants, sur des moments du tournoi important… Tu dois vraiment être concentré et surtout mettre en application tout ce que tu as appris à ce moment-là, et en évitant aussi un peu la variance… Cette histoire de variance, par exemple, au niveau des gardiens de but, je la connais aussi : un gars qui va dévier le ballon, ton joueur qui passe devant toi au lieu de rester placé… J’assimile ça à de la variance. C’est pour ça que pour moi il y a une énorme similitude par rapport au poker. C’est un jeu qui m’a toujours passionné, je trouve que c’est vraiment un jeu qui est plus intellectuel que ce qu’on imagine, et qui peut aussi donner du plaisir. Cela reste un plaisir de jouer. Ça rassemble les gens. J’aimerais peut-être un jour prendre plus de temps pour ça. Je sais que j’avais des capacités au départ, mais malheureusement cela demande énormément de travail. On a une constante évolution du niveau. Pour rester au niveau, il faut s’accrocher ».

Retranscription Girondins4Ever