Daniel Riolo : « Zidane ne focalisait pas de rejet par rapport à son appartenance à un club. Il jouait au Real, et même quand il a été en France, c’était à Bordeaux, ce n’est pas un club qui cristallise »

Sur Colinterview, Daniel Riolo a été questionné sur Kylian Mbappé. Est-ce que l’atatquant actuel des Bleus pourra, après la Coupe du Monde an Qatar, faire l’unanimité comme ce fut le cas de Zinedine Zidane, l’ancien meneur de jeu des Girondins de Bordeaux, de la Juventus ou du Real Madrid ?

« Est-ce qu’au sortir de ce Mondial, il fera l’unanimité en France, comme pour Zidane ? Alors, là où il y a une différence par rapport à Zidane, c’est que Mbappé joue en France. Ça conditionnera tout, toujours, cas le clubisme est plus important en France qu’il ne l’était il y a dix ou vingt ans. Zidane, c’était un joueur international avant tout. Et puis, il ne focalisait pas de rejet par rapport à son appartenance à un club. Il jouait au Real, et même quand il a été en France, c’était à Bordeaux, ce n’est pas un club qui cristallise. Mbappé est au PSG. Le PSG est un club qui n’est pas aimé en France. Les supporters des autres clubs voient bien qu’il est très fort, mais de là à dire ‘on le kiffe’ ou ‘on fait la fête autour de lui’… Tu vois… Là, je pense qu’il y aura toujours un petit problème de ce côté-là, et que dès qu’il ratera un match, évidemment on lui tombera sur la tronche. Ça c’est la difficulté des gars qui évoluent en France, et la tradition des gars qui ont marqué l’Equipe Nationale ; c’étaient des étrangers. Platini était le mec de la Juve, Zidane était le mec de la Juve et puis du Real… Les vedettes ont toujours été beaucoup à l’étranger… Là, il se trouve que notre star évolue en Ligue 1, elle évolue au PSG, dans probablement le club le plus détesté du pays. Tu auras toujours des gens pour attendre qu’il soit moins bon pour lui tomber dessus, c’est tout ».

Retranscription Girondins4Ever