Christophe Monzie : “Ca peut être une des armes face aux gabarits havrais, pourquoi pas… Il a l’air en tout cas d’avoir faim de ballons”

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Sur ARLChristophe Monzie s’est exprimé sur l’ailier des Girondins de Bordeaux, Zuriko Davitashvili, qui semble avoir fait une bonne préparation, et qui a surtout été plusieurs fois décisif.

« Zuriko Davitashvili, quand le championnat s’est arrêté le 12 novembre face à Pau, il était justement en perte de vitesse. C’est tellement vrai d’ailleurs qu’à Nîmes, David Guion l’avait sorti à la mi-temps. Il n’était plus tout à fait l’attaquant virevoltant qu’il avait été dès sa première titularisation. Il a fait trois gros matches, et il est rentré un peu dans le rang. Là, à travers les matches amicaux, il a au contraire été particulièrement saignant, et notamment contre Boavista puisqu’il marque le premier but, il tire sur le poteau, il est à l’origine du second marqué par Maja même s’il y a une énorme toile du défenseur central de Boavista… Il a été dans tous les bons coups et j’ai envie de dire que même à Niort avant-hier, il n’a pas figuré parmi les principales déceptions bordelaises… Il y en a eu pas mal dans cette équipe, et je ne le mettrai pas dans le compte. Oui, ça peut être une des armes face aux gabarits havrais, pourquoi pas… Il a l’air en tout cas d’avoir faim de ballons en ce moment le géorgien. Il faudra ça en tout cas car à côté de ça, j’ai vu d’autres attaquants bordelais beaucoup plus discrets au stade René Gaillard, et notamment Josh Maja, mais pas que lui… Ça peut être une des armes dans la poche de David Guion. Il faudra faire attention car je ne suis pas sûr que Bordeaux ait autant d’occasions lundi soir qu’ils en ont habituellement. Il faut quand même se rappeler qu’on va affronter une équipe qui a pris six buts en 15 journées, ce qui est une performance énormissime. Elle concède très peu d’occasions. Il va falloir être très réaliste, chose que les Girondins n’ont pas tellement réussi à faire sur les deux derniers mois de compétition. Il y avait au contraire pas mal de déchet, beaucoup d’occasions, mais une efficacité qui n’était pas ce qu’elle était en septembre. Il ne va pas falloir se tromper parce que je pense qu’on n’aura pas des tonnes d’occasions lundi soir ».

Retranscription Girondins4Ever