Lionel Charbonnier : « Bordeaux a vraiment besoin d’avoir leur équipe en Ligue 1 »

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Dans l’After Foot Live sur RMC, Lionel Charbonnier, consultant, s’est exprimé sur la prestation bordelaise après le match de Coupe de France perdu face au Stade Rennais (1-2).

« Plus d’envie je trouve, beaucoup plus d’envie. Ils m’ont beaucoup plu dans cet état d’esprit. L’année dernière ils avaient parfois l’état d’esprit mais c’était un peu l’échine courbée. Là ils y sont allés la tête haute, ils n’ont pas eu honte ou peur d’affronter l’une des plus belles équipes du championnat de Ligue 1. Ils y sont allés pour se comparer à eux et leur montrer que ces joueurs-là existaient et qu’ils avaient le droit de remonter en Ligue 1. Ils voulaient vraiment se mesurer à tous les points de vue et que ce soit dans le jeu, dans l’impact physique, ils ont tout mis. Ils ont mis tous les ingrédients qu’on attendait l’année dernière et je pense que s’il y avait eu tout ça l’année dernière… Bien sûr là ils ont perdu mais ils perdent la tête haute. L’année dernière ils ont eu beaucoup de défaites la tête trop basse. Là, que ce soit au niveau du jeu, que ce soient des intensions de jeu, au niveau de la cohésion de groupe aussi, j’ai beaucoup aimé tout ça. Ce sont des ingrédients, lorsque tu joues une grosse équipes, tu as besoin de les mettre tout le temps. Tu ne peux pas passer outre ça et là ils ont tout mis. J’espère que ça va donner envie à ces supporters bordelais de revenir – mais bien sûr qu’ils l’avaient – en Ligue 1 très vite, et surtout à ces joueurs de voir qu’ils ne sont pas si loin que ça de la Ligue 1. Bordeaux a vraiment besoin d’avoir leur équipe en Ligue 1. Bravo aux bordelais, ils sortent la tête haute. […] Avec des petits jeunes, des jeunes du cru aussi qui sont là, qui ont mouillé le maillot. C’est plus intéressant parfois que d’avoir des mecs qui viennent chercher un bon salaire, qui ne s’identifient pas trop au projet et tout… Là, oui ça me fait plaisir. On retrouve la Coupe de France comme par hasard… Tu vois la guerre de clochers, les petits clochers contre les grosses cathédrales. Les petits jeunes ont vendu chèrement leur peau et pas que les petits jeunes, accompagnés par des mecs plus confirmés. La mayonnaise prend et il faut maintenant confirmer en championnat. »

 Retranscription Girondins4Ever

 

source twitter @girondins