Jean-Marc Ferratge : « C’est un peu dommage qu’un match tourne sur une faute qui n’est pas vraiment intentionnelle… »

Sur ARLJean-Marc Ferratge est revenu sur la rencontre de Coupe de France entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais (1-2).

« Les Girondins ont fait ce qu’il fallait, mais il a manqué le petit geste technique dans la dernière passe, souvent, et un peu de lucidité devant le but pour finaliser ces quelques actions. C’était surtout dans l’avant dernière et la dernière passe. Ils ont réussi à créer des décalages mais malheureusement, c’est un peu la différence entre la Ligue 1 et la Ligue 2, cette différence technique au niveau de la prise de balle et de la prise de risque dans les dernières passes. C’est ce qui a manqué aux Girondins de Bordeaux mais ils ont eu une détermination jusqu’au bout du match. Même à dix, ils n’ont pas été submergé par l’infériorité numérique. De toute façon, cela restera une excellente expérience pour eux. Maintenant, on va revenir dans le vif de la saison avec les matches de championnat. Mais en gardant cet état d’esprit, cette envie, et cette organisation de jeu… Ce qui m’a surpris, c’est qu’ils sont restés dans une organisation, ce qui malheureusement leur a coûté la descente l’année dernière : ils n’avaient pas de stabilité dans l’organisation. Là, depuis le début de saison, les Girondins ont gardé cette organisation. Aujourd’hui, ils avaient choisi une option défensive, de se mettre pratiquement à cinq au milieu. Ils sont bien restés dans cette organisation. Ils ont tenu la partie face à une équipe de Rennes quatrième de Ligue 1, il faut qu’ils continuent comme ça et la saison se passera bien pour eux. Que les Girondins de Bordeaux continuent comme ça, David Guion fait un très bon travail, je pense qu’ils seront récompensés à la fin de la saison ».

L’ancien attaquant a également donné son avis sur le carton rouge reçu par Malcom Bokélé.

« C’est un peu dommage qu’un match tourne sur une faute qui n’est pas vraiment intentionnelle… On aurait compris le carton jaune, mais le carton rouge direct sur une action comme ça, je pense que c’est un peu dur, surtout pour la tournure du match ».

Christophe Monzie a aussi donné son ressenti sur le résultat.

« Ce sont des rennais petits bras qui se sont qualifiés. Ils ont eu des occasions, mais c’était moyen, quand même. Ils sont tombés les armes à la main. J’aurais quand même bien aimé voir ce match à onze contre onze, même avec l’avantage de 2-1 pour Rennes. On ne le saura jamais. On a l’impression que c’est Gouiri qui vient s’empaler sur lui… Le premier à avoir le ballon, c’est Bokélé de la façon dont il arrive, ça ne peut pas être Gouiri… […] Certes, les rennais sont difficiles à bouger, et attention ils n’avaient pas non plus leur force de frappe offensive. Ce n’est pas la même équipe sans Terrier… Ils n’étaient en tout cas pas très impressionnants, mais ils ont eu un froid réalisme ».

Retranscription Girondins4Ever