Laurent Brun : « Il ne faut pas oublier d’où l’on vient, et c’est quand même un peu miraculeux qu’on puisse voir une qualité de football comme ça en quelques mois »

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Sur ARLLaurent Brun a vu un « bon Bordeaux » face au Stade Rennais qui « était quand même un prétendant à l’Europe en face ». Certains joueurs, pour le journaliste, ont même été au niveau. « Fransérgio a fait de bonnes choses. Je suis souvent critique avec ce joueur, et je ne suis pas le seul d’ailleurs, je trouve qu’il a fait un match convenable au milieu de terrain. Alberth Elis s’est aussi un peu plus bougé que d’habitude, Josh Maja également ».

Les bordelais n’ont pas à rougir de ce match et de cette défaite (1-2), car elle fait parti du schéma d’apprentissage pour cette jeune équipe, qui n’a pas du tout démérité.

« Les entrants bordelais ont été plutôt bons, je trouve. En tout cas, c’est intéressant, cela a donné du temps de jeu à certains joueurs. J’espère que les bordelais ne vont pas le payer mardi à Caen, parce qu’il y a quand même eu une grosse débauche d’énergie. Ça a été intense dans les duels. Il faut faire attention car les organismes sont beaucoup sollicités. C’est un groupe qui est encore jeune, qui apprend beaucoup et très vite, à vitesse grand V, mais qui n’est pas préparé à la base pour ça. C’est quand même de belles perfs que font les Girondins. On est critiques avec eux, on est un peu durs parfois et exigeants, mais il ne faut pas oublier d’où l’on vient, et c’est quand même un peu miraculeux qu’on puisse voir une qualité de football comme ça en quelques mois. Je le redis, au mois de juillet dernier, ce n’était pas gagné… Il faut retenir le positif, et c’est encourageant quand même. Le contenu du match m’a plu ».

Retranscription Girondins4Ever