Yoann Barbet fait part de sa soirée avec l’arbitre : « Je lui ai dit et il s’est fait un plaisir de me mettre un carton… »

En zone mixte et via ARL, Yoann Barbet est longuement revenu sur l’arbitrage de la rencontre entre le Stade Malherbe de Caen et les Girondins de Bordeaux, dénotant tous les moments où ce fut tendancieux, où il y aurait pu y avoir une autre interprétation que celle de l’homme en noir.

« Ce qui s’est passé en seconde ? On a été moins juste techniquement, du coup on a eu du mal à garder les ballons un peu plus haut sur le terrain. Et après, on a pris ce but sur coup franc. Si je ne me trompe pas, il est hors-jeu. J’aimerais bien qu’on m’explique comment l’arbitre de touche peut lever son drapeau, et ensuite que le but soit accepté. Il était levé, un ou deux joueurs râlaient. Ça allait vite, j’étais tellement frustré de comment la faute a été obtenue… J’ai voulu en parler avec l’arbitre, mais je pense que ce n’était pas une bonne idée, donc je n’y suis pas allé… Et ça me fait chier parce qu’on avait encore pris zéro but sur corner, et je perds mon duel, qui nous coûte l’égalisation. C’est dur parce que je trouve qu’on a fait un énorme match défensivement. Même à dix contre onze. Mich’, il fait deux fautes, il prend deux cartons jaunes… Là aussi je suis allé voir l’arbitre pour lui demander au niveau de sa pédagogie parce que, quand vous avez les yeux en l’air, vous ne pouvez pas faire grand-chose… Mais bon, c’est comme ça, je ne vais pas m’étaler sur cet arbitre. Il y a eu tellement de fautes qui méritaient autre chose… Mais je ne peux pas parler parce que moi aussi je vais être suspendu… […] Même si je sais que je suis le capitaine de l’équipe et que je dois montrer l’exemple… Mais par moment, ma frustration était vraiment élevée par rapport à l’arbitrage. Je lui ai dit et il s’est fait un plaisir de me mettre un carton… Donc après, je ne pouvais plus rien lui demander alors que… Dilane a pris un attentat, il avait le genou ouvert, on part en contre-attaque deux contre deux, pas de carton… Bref, c’est un exemple parmi tant d’autres. Ce n’est pas que par rapport à l’arbitrage, c’est nous aussi. On n’a pas réussi à mettre ce troisième but qui nous aurait mis à l’abri ».

Retranscription Girondins4Ever

https://twitter.com/Ligue2BKT/status/1612939781956067328?s=20&t=bk3aTMK7DHrlb8Vh9owRKg

https://twitter.com/Ligue2BKT/status/1612930528683999233?s=20&t=bk3aTMK7DHrlb8Vh9owRKg