Patrick Guillou : « C’est une intervention très très naïve, c’est malheureux »

Sur beIN SportsPatrick Guillou s’est exprimé sur le premier carton jaune reçu par le latéral des Girondins de Bordeaux, Clément Michelin, face à Caen.

« En direct, je trouvais ce premier carton jaune sévère, puis au ralenti, ça l’était beaucoup moins. On pouvait logiquement lui donner un carton jaune. Comme quoi, ça sert d’avoir des ralentis. Par rapport à là où on est, on se dit que c’est une faute banale. Quand on revoit le ralenti de derrière, non ».

Puis l’ancien coach adjoint des Girondins évoqua le second carton jaune, synonyme de carton rouge.

« C’est un tournant parce qu’encore une fois, le carton rouge impacte physiquement cette équipe bordelaise. Face à Rennes en Coupe, ils avaient déjà joué à dix. C’est une intervention très très naïve, c’est malheureux. Sur le premier carton jaune, il n’y a déjà absolument rien à dire. Là, il est pris par le rebond… S’il décide de faire le pas en avant et de prendre le ballon de la tête, il gagne le duel… Ou alors, à partir du moment où il le laisse rebondir, il donne la possibilité à l’attaquant de prendre de la vitesse. En plus, il est lobé, et derrière, même si ça lui parait sévère, on peut sortir un second avertissement, une seconde sanction administrative pour l’exclure ».

Enfin, il revient sur le carton rouge pour Yoann Court.

« Bien sûr que Yoann Court arrive comme ça, mais pour moi il essaye de séparer les joueurs. Il l’attrape peut-être un petit peu haut… C’est terrible pour lui, alors qu’il a été décisif. L’action juste avant, c’est tête contre tête, et Yoann Court vient pour essayer de séparer les deux joueurs. C’est vrai que le bras est haut, mais… ».

Retranscription Girondins4Ever