Julien Bée (Les Débriefeurs) : « Pour moi, le meilleur coach a été Patrice Sauvaget »

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée s’est exprimé suite au match nul des Girondins de Bordeaux au SM Caen, lors de la 18ème journée de Ligue 2 (2-2).

« On ne va pas se mentir mais on est un petit peu frustrés, on et déçus. C’est un point pris à l’extérieur. C’est sûr que si on nous avait dit ça au coup d’envoi… On ne va pas dire qu’on était optimistes parce qu’on avait dit en avant-match que Bordeaux avait plutôt du mal ces derniers temps à l’extérieur… Si on nous avait dit qu’on prenait un point, on aurait sûrement signé mais là, la physionomie du match nous fait dire qu’on est déçus de la prestation. Je ne vais pas dire globale parce que je pense que Bordeaux a fait 50 bonnes minutes mais après on a totalement lâché l’affaire. […] C’est vrai que ce qui est plutôt décevant en ce qui me concerne c’est que la frustration n’est pas forcément du fait qu’on menait 2-0, la frustration est qu’on est passés du magique au tragique dans le jeu en tout cas. En première mi-temps j’avais rarement vu Bordeaux à ce niveau-là et je trouvais qu’on était sur la veine de Rennes sauf que comme on ne jouait pas contre une équipe du niveau de Rennes, on était la seule équipe sur le terrain. On était largement au-dessus de cette formation. Pour moi il y a deux choses : je trouve qu’on a baissé le pavé en deuxième période parce qu’on menait 2-0 et on s’est peut-être vus un peu trop beaux et ne pas oublier le fit qu’en face il y a une équipe, il y a un entraîneur qui a su modifier assez vite son équipe, apporter des changements, apporter du sang neuf qui a modifié un peu le visage de sa formation qui a été plus entreprenante aussi. C’est ça qui a fait la différence aussi face à un David Guion qui selon moi, a totalement raté son coaching. Il y a eu seulement deux changements, deux changements… alors que quand on commençait à souffrir, il fallait peut-être mettre du sang neuf. On avait quand même Lacoux sur le banc qui aurait pu rentrer. On aurait pu rentrer Badji et Bakwa un peu plus tôt pour venir mettre un petit peu de bois, en tout cas essayer de mettre un peu plus de sang neuf tout simplement. J’ai trouvé qu’on a raté ce coaching là aussi avec David Guion. Pour moi le meilleur coach a été Patrice Sauvaget. »

Retranscription Girondins4Ever

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)